REFLEXION

AIN EL TURCK (ORAN) : Les familles démunies réclament leurs couffins de Ramadhan

Plus de cinquante familles démunies se sont rassemblées hier matin devant le siège de l’APC d’Ain El Turck pour réclamer leurs couffins de ramadan qu’ils n’ont pas reçus pour le motif de l’absence de leur représentant pour maladie selon un occupant des lieux



Bien que la situation pourrisse  dans cette  commune balnéaire, du fait  que les représentants de la société civile se sont réunis dernièrement  pour débattre de la situation de leur APC bloquée jusque là. Durant leur intervention, les animateurs et les citoyens présents, ont, majoritairement imputé «la responsabilité du blocage au maire qui refuse de faire des concessions alors que les élus de l’opposition au nombre de 13 élus sur les 17 que compte cette municipalité dont 02 élus du parti RND  en ont fait beaucoup», ont-ils indiqué. Selon le maire qui a affirmé  dans une déclaration  officielle à la presse locale en affirmant qu’ il a réussi  l’opération de la distribution de 2300 couffins de ramadhan aux familles démunies  et recensées sans aucun  incident et d’ajouter que les membres de l’exécutif ne veulent pas travailler avec lui pour leurs  intérêts personnels et non  pour la municipalité  et que ce blocage  émanant d’eux ne fait que salir l’image ternie de cette importante commune balnéaire  et touristique . Quant aux 13  élus de l’opposition qui, ces derniers   n’ont pas manqués de déclarer haut et fort  qu'à maintes reprises ils ont essayés de le convaincre  lors des réunions de concertations  pour des prises de décisions  importantes  et d’utilité publique ,chose qu’il n’a pas voulu  prendre en considération , a jugé utile de prendre des décisions unilatérales selon eux ,alors que ce blocage accuse de grands retards dans la relance des différents  projets structuraux  inscrits et qui sont à l’arrêt  puisque  le maire  campe sur sa positon de ne jamais négocier selon lui, de droit à ses détracteurs, ont-ils avoués. Après moult  réflexions, il a été décidé d’observer  selon  les  membres de l’opposition  un rassemblement de  protestation devant le siège de la mairie pour exiger l’installation de l’exécutif et débloquer par conséquent l’APC, afin d’entamer le travail collégialement dans l’intérêt de la collectivité.

Medjadji H.
Mercredi 16 Mai 2018 - 18:41
Lu 366 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-05-2018.pdf
3.96 Mo - 23/05/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+