REFLEXION

AHMED OUYAHIA : Le président Bouteflika a ordonné de ne poursuivre aucun caricaturiste

Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a émis une instruction interdisant toute poursuite contre les auteurs d’attaques le visant via la presse. C’est le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, qui l’a annoncé ce samedi lors d’une conférence de presse animée à l’issue du Conseil national du RND.



Selon le Premier-ministre, le président Bouteflika est un Président démocrate qui tolère “les excès de la liberté d’expression”. “Le Président Bouteflika a lui-même ordonné de ne pas enclencher des poursuites judiciaires à l’encontre des caricaturistes qui publient dans les colonnes de la presse des dessins que même ses ennemis n’auraient pas publié”, a-t-il assuré devant les journalistes de la presse nationale. Le Premier ministre cite principalement les caricaturistes qui, de par leurs dessins, porteraient atteinte à l’image du président Bouteflika. Dans une précédente déclaration, Ahmed Ouyahia avait estimé que “le Président de la République est insulté par la plume de la caricature et des articles”. Cette affirmation fait suite à une question posée sur l’incident diplomatique provoqué avec l’Arabie Saoudite par des supporters du club de l’AS Aïn M’lila. Ahmed Ouyahia s’est encore une fois expliqué sur les excuses présentées à l’Arabie Saoudite. « La loi algérienne sanctionne l’atteinte aux responsables d’États étrangers comme elle sanctionne l’atteinte au responsable de l’État algérien », a-t-il commencé avant de rappeler l’histoire des relations bilatérale. « Est-ce que vous imaginez un Premier ministre algérien recevoir un responsable (…) et ne pas s’excuser parce que les enfants de l’Algérie ont fait quelque chose qui ne se fait pas ? », a-t-il demandé. « La liberté n’est pas une jungle. On va où avec ces comportements ? On va acheter une dispute avec un pays pour rien ? Que chacun se respecte ! », a-t-il lâché. “Koul Ouahed Yahkem Kadrou !” (faites preuve de respect), a dit clairement Ouyahia selon lequel ces supporters ont voulu provoqué “gratuitement” l’hostilité entre l’Algérie et l’Arabie Saoudite. Rappelons que les autorités saoudiennes avaient exprimé vivement leur colère vis-à-vis d’une banderole jugée offensante à l’égard du roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud. Ce dernier a été caricaturé dans cette banderole comme un “valet” du Président américain Donald Trump. Et ce geste a choqué les saoudiens. Ahmed Ouyahia a confirmé ce samedi qu’il avait présenté ses excuses aux autorités saoudiennes arguant que l’attitude des supporters d’Ain M’lila est “honteuse et irrespectueuse”.

Charef Slamani
Samedi 20 Janvier 2018 - 18:33
Lu 372 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-08-2018.pdf
3.06 Mo - 17/08/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+