REFLEXION

AGENCE FONCIERE DE MOSTAGANEM : Un cachet au parfum de scandale

Alors que l’enquête judiciaire sur le détournement du foncier par les anciens responsables de l’agence foncière de Mostaganem, toujours en cours et n’a pas encore livré tous ses secrets, voilà qu'un nouveau scandale de changement de cachet, éclate juste après le départ de l’ex-wali. Après une accalmie de quelques mois, voilà une nouvelle affaire qui secoue l’agence. Cela semble devenir une habitude ; prendre des décisions aux conséquences désastreuses.



En effet, on vient d’apprendre que certains notaires de la ville de Mostaganem ainsi que les conservateurs refusent de travailler avec l’agence foncière. Et pour cause ; le changement inexpliqué du cachet humide de cet organisme, vraisemblablement sans autorisation.  Le nouveau cachet contient une nouvelle dénomination, autre que celle définie dans le décret interministériel et sans l’approbation du conseil de l’administration de l’agence foncière. Selon les informations qui nous sont parvenues, la Directrice de l’Agence de gestion et de régulation foncières urbaines de la wilaya de Mostaganem, abrégé ‘’AGRFUM Mos’’ a décidé pour une raison inexpliquée de changer le cachet humide portant la mention ‘’’AGRFUM Mos - Direction’’ à ‘’AGRFUM’’ tout court. Cependant, le texte fondateur de l’agence (décret interministériel du 12 /06/2004) définit clairement la dénomination de l’établissement dans l’article 2. Selon nos sources, le changement du cachet est motivé par la volonté de la directrice de se dédouaner de la gestion antérieure de l’agence. Mais malheureusement, sa tentative n’a pas été du goût de certains notaires et conservateurs qui en ont vu une opération douteuse, puisqu’elle met en doute l’authenticité des documents établis. Des sources affirment même que l’opération de changement du cachet n’a pas eu l’aval préalable de la tutelle, donc une initiative personnelle de la directrice. Selon certains administrateurs que nous avons contactés pour demander leur avis, étaient tous formels, que ladite entreprise ne peut changer sa dénomination sur le cachet humide, sans l’autorisation préalable du conseil d’administration pour ensuite aviser le ministère de l’intérieur par voie du wali et de la DRAG. Ainsi le pourquoi du changement du contenu du cachet (voir photo jointe) en abrégeant la dénomination officielle ’’AGRFUM Mos’’ à ‘’AGRFUM’’ suscite beaucoup d’interrogations ! Cette affaire pourrait être l’arbre qui cache la forêt des scandales. Mais le hic, le changement de nom de l’entreprise a touché seulement le cachet humide, car sur les documents officiels l’entreprise a gardé son intitulé et même l'enseigne de l’entreprise n’a pas changé de nom. Rappelons qu’il y’a quelques mois, les anciens directeurs et des chefs de services ont été auditionnés par le juge d’instruction dans le cadre de l’affaire de l’agence foncière concernant les détournements des lots de terrain et la mauvaise gestion, dont plusieurs d’entre eux ont été placés sous contrôle judiciaire. Et le pire, et que cette agence, a deux directeurs, l’ex directeur Guira Ahmed, limogé par l’ex wali, mais sans aucune décision ministérielle mettant fin à ses fonctions, et l’actuelle directrice installé par le wali sans l’avis du conseil d’administration de l’entreprise qui, d’ailleurs, ne s’est jamais réuni !
 

Riad
Lundi 15 Juin 2020 - 16:27
Lu 2612 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma