REFLEXION

AGENCE FONCIERE DE MOSTAGANEM : Les architectes réclament leurs dus

3 mois sont passés depuis la dernière lettre de l’ordre des architectes de Mostaganem adressée au wali de Mostaganem, sollicitant son intervention auprès de l’agence foncière de la wilaya pour lever le gel sur les dettes de l’agence auprès des architectes.



En effet, les architectes ayant effectué des travaux au profit des l’agence réclament leurs dus et affirment n’avoir pas été payés depuis des mois. Le conseil local de l’ordre des architectes  a décidé de prendre les choses en main et a entrepris les démarches nécessaires pour satisfaire la demande des architectes plaignants qui lui ont adressé plusieurs plaintes à ce sujet. Selon l’ordre des architectes, la pandémie du Covid-19 n’a fait qu’empirer la situation des plaignants qui se sont retrouvés sans ressources à cause de l’arrêt de la plupart des projets. A cet effet, ils espèrent encore être régularisés dans les plus brefs délais suite à la levée du confinement sanitaire. L’ordre des architectes s’est interrogé sur les raisons qui ont poussé la directrice de l’agence foncière à décider de ne plus payer les dus des bureaux d’architecture. Rappelons qu’en juin dernier, certains notaires de la ville de Mostaganem ainsi que des conservateurs refusaient de travailler avec l’agence foncière. Et pour cause ; le changement inexpliqué du cachet humide de cet organisme, vraisemblablement sans autorisation.  Le nouveau cachet contient une nouvelle dénomination, autre que celle définie dans le décret interministériel et sans l’approbation du conseil de l’administration de l’agence foncière.  Selon les informations qui nous sont parvenues, la Directrice de l’Agence de gestion et de régulation foncière urbaine de la wilaya de Mostaganem, en abrégé ‘’AGRFUM Mos’’ avait décidé pour une raison inexpliquée de changer le cachet humide portant la mention ‘’’AGRFUM Mos - Direction’’ à ‘’AGRFUM’’ tout court. Cependant, le texte fondateur de l’agence (décret interministériel du 12 /06/2004) définit clairement la dénomination de l’établissement dans son article 2. Selon nos sources, le changement du cachet serait motivé par la volonté de la directrice de se ‘’dédouaner’’ de la gestion antérieure de l’agence. Mais malheureusement, sa tentative n’avait pas été du goût de certains notaires et conservateurs qui en ont vu une opération douteuse, puisqu’elle met en doute l’authenticité des documents établis. Des sources affirment même que l’opération de changement du cachet n’avait pas eu l’aval préalable de la tutelle, donc une initiative personnelle de la part de la directrice.

Riad
Mercredi 26 Août 2020 - 16:27
Lu 723 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-10-2020.pdf
2.8 Mo - 18/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+