REFLEXION

AFGHANISTAN : Une fillette de 6 ans mariée à un mollah

Elle s’appelle Gharibgol, elle a six ans, et depuis quelques jours, la vidéo la montrant en larmes est massivement partagée sur les réseaux sociaux en Afghanistan. Gharibgol a été contrainte de se marier à un mollah de son village, âgé de 55 ans. Un arrangement que son père a monnayé… contre une chèvre et un peu de nourriture.



Il y a environ 40 jours, Gharibgol a été forcée de se marier au mollah d’Obeh, le village où elle vit avec sa famille. Son père l’a vendue en échange d’une chèvre, d’un sac de riz, de thé, de sucre, et de quelques litres d’huile de cuisson. Après leur mariage, le mollah l’a emmenée à Firozkoh, dans la province de Ghor, vivre dans la maison d’un de ses cousins éloignés. Celui-ci a d’abord pensé qu’elle était sa fille. Mais il a découvert la réalité lorsqu’il a vu le mollah la déshabiller pour la nuit pour dormir avec elle. Le cousin a alors rapporté l’histoire à un ami, qui a appelé le bureau local des droits des femmes de la province de Ghor, lequel a appelé la police .
Le lendemain, le 31 juillet, la police a arrêté le mollah, puis le père de Gharigbol dans son village. Mais avant qu’il ne l’embarque, des femmes du village l’ont pris à partie et l’ont frappé.
Gharibgol vit désormais avec sa mère, en sécurité dans une maison d’accueil de Firozkoh et le bureau des droits des femmes lutte pour que son père soit déchu de ses droits parentaux, et que Gharibgol puisse obtenir le divorce. Le mollah et elles n’ont été mariés que religieusement, ce qui complique les choses : le juge ne peut pas défaire ce mariage, c’est à un autre imam d’y procéder. Et le divorce reste un sujet très tabou en Afghanistan…
Les Afghans sont outragés, mais l’affaire reflète pourtant une terrible réalité. La loi afghane prévoit qu’une femme peut se marier à partir de 16 ans et un homme à partir de 18 ans. Il n’est néanmoins pas rare, loin de là, que des jeunes filles soient mariées avant l’âge légal, mais l’immense écart d’âge entre Gharibgol et le mollah Seyed Abdolkarim est exceptionnel.
Cette histoire n’est qu’un exemple parmi tant d’autres des violences commises sur les jeunes filles en Afghanistan. La plupart ne sont pas relayées dans les médias. Comme l’histoire de Zahra, qui a été forcée de se marier à 8 ans. .

 

Ismain
Lundi 6 Août 2018 - 21:15
Lu 1061 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma