REFLEXION

AFFAIRE DU MEURTRE D’UN TAXIEUR A MOSTAGANEM : 20 ans de réclusion pour chacun des 3 auteurs

Le tribunal criminel de Mostaganem, a rendu son verdict dans l’affaire de l’assassinat d’un taxieur, qui a défrayé l’année dernière, l’actualité locale et qui a vu l’implication d’une dizaine d’individus. Les trois auteurs du crime, dont deux frères, maçons de leur état et leur complice, originaires de la localité de Blad Touahria, ont été condamnés, chacun d’une réclusion d’une vingtaine d’années de prison ferme. Le reste des mis en cause, a écopé d’une année de prison ferme, de trois années de prison avec sursis et d’amendes.



Ce lundi, le tribunal criminel de Mostaganem a traité lors de l’audience de plus de cinq heures, d’une tragique affaire portant sur le meurtre d’un taxieur, et qui a vu l’implication d’une dizaine de mis en cause pour  divers délits dont l’association de malfaiteurs, de meurtre avec préméditation, de non dénonciation d’un crime, de dissimulation  et destruction d’objets volés à la victime. Les faits de cet assassinat remonte à la date du 29 Janvier de l’année 2017 où  la victime, chauffeur d’un taxi (Une Dacia Logan) était en stationnement au parking du supermarché ‘’Uno’’, à  entretenir son véhicule à l’attente du retour de ses clients. Abordé par un jeune qui lui demanda  de le transporter  à Enaro, le conducteur  l’emmena vers la destination sollicitée. Parvenu au lieudit Sidi Abdellah, le passager lui demanda de s’arrêter, tout en lui expliquant qu’il n’a pas d’argent pour payer  sa course. Une altercation s’ensuit et les deux  belligérants en vinrent aux mains. Armé d’un coutelas, le jeune maçon porta plusieurs coups  à l’abdomen et à la poitrine  du chauffeur qui déploya  tant  de résistante. Intervenant, son second frère qui était embusqué avec  son complice sur le lieu cité, porta plusieurs coups de poings à la victime en lui fracassant le nez. Quant au complice, il se chargea de jeter sur la rue, la victime terrassée. S’emparant du véhicule, les trois auteurs de cet horrible meurtre, prirent la fuite, en laissant  le chauffeur, gisant dans une mare de sang,  et qui a été également écrasé, de par la présence des traces de pneus sur ses vêtements en sang. Appelé à la barre, le premier accusé, âgé d’une vingtaine d’années, a tenté de produire toute une autre version, en prétextant vouloir juste se rendre à Enaro pour se rendre chez une tante qui y habite, et qu’il n’avait pas  la somme de la course, il s’est juste bagarré avec le chauffeur, a usé de son arme pour pouvoir fuir et n’avait point d’intention de tuer le chauffeur. Le second mis en cause, qui n’est autre que le frère du premier inculpé, qui semble être l’instigateur du crime, a essayé à son tour d’expliquer qu’il n’a rien à voir avec le meurtre. Quant à leur complice, il a expliqué qu’il est totalement étranger à l’organisation de l’assassinat du conducteur du véhicule, qu’il ignorait tout et qu’il était là juste pour se faire rembourser une dette que l’un des tueurs lui doit. Intervenant, le procureur général a relevé  la gravité du fait, se justifiant par un meurtre avec préméditation et a requis la condamnation à mort des trois auteurs. La défense, composée de plus d’une dizaine d’avocats, a tenté d’innocenter le reste des accusés pour les délits de non dénonciation du crime, de dissimulation et de destruction des objets volés à la victime ( documents , tapis du véhicule, un flacon de parfum et un portable) , et de les faire bénéficier des circonstances atténuantes. Délibérant, le  tribunal criminel près la cour de justice  de Mostaganem a prononcé son verdict en soirée , en condamnant  chacun des trois auteurs du crime à une réclusion d’une vingtaine d’années de prison ferme, et le reste des accusés, dont la mère des deux frères , a une année de prison ferme, de trois années de prison avec sursis et des amendes de 20.000 à 100.000 dinars algériens.

Riad
Mardi 30 Janvier 2018 - 18:33
Lu 1069 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-06-2019.pdf
3.27 Mo - 16/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+