REFLEXION

AFFAIRE DES 40 LOGEMENTS DE FRENDA : Le maire promet un sérieux assainissement de la liste

Lors de sa rencontre avec les représentants des exclus de la liste des 1183 logements sociaux, au niveau de la salle des conférences, relevant du siège de la mairie; M.Mahi Saad, président de l’assemblée populaire communale de Frenda, tout en retenant son souffle suite aux révélations fracassantes de certains intervenants, a déclaré qu'il est au chevet de l’évolution des événements qui ont générés suite à l'affichage de la liste des 1.183 logements sociaux.



Cette dernière liste  a fait beaucoup de mécontents et bienheureusement, le ras-le-bol s'est étalé sur des escales fortement salutaires et pacifiques, sans signalement de quelconque incident, ni dérapage. Les intervenants, prenant la parole, ont d'abord rappelé que ce face-à-face avec le maire, aurait un bon impact sur le moral de plus de 600 citoyens qui se sont rassemblés devant le siège de la mairie et qui leur ont confié la mission de négociations avec le maire qui a manifesté un sens d’écoute et aussi a pu révéler un menu de propositions qui a satisfait les présents dans cette salle. Les interventions se sont axées sur l'énumération de certains cas de dépassements tout en qualifiant la liste de celle de" la fitna". Cependant ,les points qui ont attiré l'attention du maire, se résument au destin de 40 logements qui demeurent encore vides et n'ont pas trouvé de destinataires et aussi le nombre de recours qui ne répond pas aux aspirations des exclus, eu égard aux différentes irrégularités qui entachent  la liste ,dont plusieurs noms possèdent déjà des biens qui les mettent à l'abri de la précarité et devant cet alibi, le maire a promis d’éclairer cette situation et de solliciter les services de Sonelgaz,d'activer le"filtre" et à ce titre, le maire a déclaré qu'il va remettre cette liste au wali de Tiaret, en vue de l'informer de certains dysfonctionnements. Dans le même contexte, le maire a rappelé qu'une assiette de 140 hectares pourrait accueillir d'autres projets de réalisation de logements et aussi servir à un grand lotissement qui pourrait répondre aux besoins de demandeurs de lots de terrains et que seule une intervention musclée du wali de Tiaret, pourrait redonner un espoir aux citoyens. Pour rappel, cette rencontre, a été initiée par M. Chetouane Djelloul, acteur  de la société civile, qui rejetant tout recours à la violence, a pu convaincre les exclus que seule la voie du dialogue, serait privilégiée et aboutir à des conséquences satisfaisantes, le temps ou d'autres éléments ciblaient la déstabilisation de la société. La foule s'est dispersée dans le calme et le maire, se démarquant de toutes les issues de médiocrité, a promis de faire passer au peigne fin toutes les préoccupations et de saisir le wali sur certains cas.

Abdelkader Benrebiha
Samedi 28 Septembre 2019 - 16:44
Lu 448 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma