REFLEXION

AFFAIRE DE L’IMAM DE LA MOSQUEE DE AÏN SEMARA : La Coordination des imams réagit



La Coordination nationale des imams et des fonctionnaires des Affaires religieuses a réagi, ce samedi, à l’affaire de l’imam de la mosquée de Aïn Semara (Constantine) qui a été accusé par les habitants du quartier de Pédophilie. Dans un communiqué relayé par le journal arabophone El Bilad, la Coordination nationale des imams a réfuté ces accusations appelant les autorités à poursuivre les auteurs de ces rumeurs qui « portent atteinte à l’islam ». Exprimant son soutien à l’imam de la mosquée, l’organisation syndicale a réclamé une loi pour « protéger le statut de l’imam contre la diffamation, la manipulation et l’exploitation ». Cette affaire remonte à jeudi dernier quand une vidéo accusant l’imam de la mosquée de Aïn Semara de pédophilie a été partagée sur les réseaux sociaux. La vidéo montre une dizaine d’habitants du quartier constantinois rassemblés devant une mosquée pour dénoncer l’imam en question. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre qui ont interpellé l’imam pour calmer la population.

Ismain
Dimanche 19 Avril 2020 - 18:08
Lu 670 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-10-2020.pdf
3.02 Mo - 23/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+