REFLEXION

AFFAIRE DE L’AGENCE FONCIERE DE MOSTAGANEM : L’ancienne directrice devant la justice

L’enquête judiciaire sur le détournement du foncier par les anciens directeurs de l’agence foncière, toujours en cours, n’a pas encore livré tous ses secrets. Après la mise sous contrôle judiciaire de l’ex-directeur de l’agence foncière et trois de ses chefs de service, c’est au tour de l’ancienne directrice de l’agence foncière, l’actuelle responsable du parc Mostaland de passer devant la justice pour répondre aux accusations dont elle fait face!



En effet, l’ancienne directrice de l’agence foncière est convoquée ce mercredi devant le tribunal dans le cadre de l’affaire de la gestion du foncier par l’agence foncière durant la période de 2011-2012, quand elle était à la tête de cet organisme. Cette dernière devrait s’expliquer surtout sur les dessous de l’octroi du lot de terrain N°51 situé à Ouled El Bachir dans la wilaya de Mostaganem, ôté à un pauvre particulier, fils de Mostaganem, et octroyé au fils d’un ancien général limogé, en menaçant le propriétaire de prison s’il ouvrait la bouche.
L’enquête concerne également les modalités règlementaires suivies pour tous les terrains attribués entre 2011 et 2012 par l’agence foncière, plus particulièrement ceux situés dans les zones agricoles d’Ouled El Bachir, et les terrains à proximité du marché de gros des fruits et légumes à Sayada, ainsi que le fameux dossier de la vente aux enchères des 42 Bungalows propriété de l’agence foncière, situés au niveau de la «ZET Sablettes", pour une mise à prix de 45 milliards de cts. Ces 42 Bungalows de type F3 (style villa) haut standing, dotés de toutes commodités de viabilisation « Eau, Electricité, Aménagement extérieur, Eclairage Extérieur, etc, ont été vendus à Sonatrach selon certaines sources, sous prétexte que l’agence foncière était endettée et asphyxiée financièrement. Un déficit flagrant qui a poussé cette responsable jusqu’à vendre le patrimoine de son organisme ,  alors que ladite agence vendait des terrains à des centaines de millions l’unité … Beaucoup de questions restent sans réponses ?
Il est utile de rappeler que beaucoup d’argent a disparu, et beaucoup de dettes de cette agence n’ont pas été encore honorées à la commune de Mostaganem, depuis sa création en 2006, tels que les 21 milliards de la commune de Mostaganem, effacés sur ordre d’un ancien wali, et des logements promotionnels au niveau de la cité Douane à la Salamandre, affectés sous table à une cinquantaine  de responsables, élus  et directeurs exécutifs sans suite. Tous ces faits scandaleux durant la période précédente des anciens directeurs nous amène à se poser la question : où est passé l’argent des ventes des terrains ?

 

Riad
Lundi 10 Février 2020 - 16:07
Lu 1278 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 02-04-2020.pdf
4.38 Mo - 01/04/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+