REFLEXION

AFFAIRE DE CORRUPTION DU PDG DE SONATRACH : Chakib Khelil… No comment !

Hormis l’intérim assuré par le quatrième vice président à ce jour, rien n’a filtré quant au successeur de M. Meziane Mohamed, PDG de la plus grande entreprise algérienne, qu’est la sonatrach, placé sous contrôle judicaire suite à une affaire de présumées malversations sur des contrats depuis mercredi, le silence le plus absolu plane sur la sonatrach…



AFFAIRE DE CORRUPTION DU PDG DE SONATRACH : Chakib Khelil… No comment !
Mohamed Meziane, PDG de Sonatrach, la plus grande et importante entreprise du pays, a été placé, mercredi, sous contrôle judiciaire dans une affaire de présumées malversations sur des contrats. Deux des quatre vice- présidents de cette société ont été placés sous mandat de dépôt et un troisième sous contrôle judiciaire. Le quatrième vice-président a été désigné pour prendre l’intérim de M. Meziane à la tête de Sonatrach. Cette affaire n’a suscité aucun commentaire officiel. Elle n’a pas non plus provoqué une réaction du ministre de l’Energie et les mines. Chakib Khelil n’a pas dit un mot sur le scandale qui a ébranlé Sonatrach. Il s’est contenté de nommer un intérimaire, sans l’annoncer officiellement et de poursuivre son activité en se rendant jeudi à Tamanrasset, comme si l’inculpation de Mohamed Meziane et l’arrestation de deux vice-présidents de Sonatrach était un non-évènement. L’opacité continue de régner dans ce secteur clé de l’économie nationale. L’inculpation du PDG de la plus grande entreprise du pays aurait dû provoquer des réactions en série et fait tomber des têtes au sein du gouvernement. Le silence de Khelil sur l’inculpation de M. Meziane qu’il a lui même placé à la tête de Sonatrach est troublant.  Le ministre ne pouvait pas dire qu’il ignorait totalement ce qui se passait au 8, chemin du réservoir à Hydra, siège de Sonatrach. L’implication de Khelil dans la gestion des affaires est un secret de polichinelle. « Mohamed Meziane exécute les directives et orientations du ministre. Même pour conclure de petits contrats, il demande l’avis du ministre. Meziane ne prend pas de décisions sans l’aval de Khelil », affirme un cadre de Sonatrach.

Sadek
Dimanche 17 Janvier 2010 - 10:27
Lu 2207 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2018.pdf
2.83 Mo - 10/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+