REFLEXION

ADMINISTRATIONS PUBLIQUES A MOSTAGANEM : Des prestations de service qui laissent à désirer

Cela ne se passe que chez nous, au sein de nos administrations publiques, à la poste, l’état civil, aux agences commerciales de télécoms, Sonelgaz etc. où les prestations de service sont mixées avec les humiliations et la nervosité.



Quand un jeune employé au guichet ou une demoiselle chargée de servir la clientèle selon sa
                               bonne humeur arrive en retard et commence à malmener les clients sans aucun respect, ni un sourire au préalable ! Ces scènes sont très fréquentes quand on se trouve face à face avec le guichetier ou le caissier à la poste ou à la Sonelgaz, on dirait que certains édifices leur appartiennent…je crois que ces clients qui ont pu accéder au sein de la salle d’attente pour avoir un ticket parmi les premiers, ne sont pas là pour une courte ballade ou pour passer le temps, il s’agit bien d’un encaissement d’une pension, retrait d’une misérable paie, la chaine est encore longue, le guichetier quitte sa position pour une cigarette et un café, certains fument devant les clients notamment les personnes âgées sans aucun respect. Il revient avec un air très nerveux et commence à provoquer les usagers qui se trouvent devant lui en annonçant que l’ordinateur s’affiche en panne ! Pas de réseau ! L’autre guichetier crie « Pas d’argent, vous pouvez revenir demain ! Revenez demain ! » En premier lieu à la poste, nos pauvres retraités et fonctionnaires sont humiliés par ceux qui sont chargés de la clientèle pour une simple prestation… déjà la demi-journée est gâchée. Mais que fait le défunt devant celui qui lui fait les ablutions ? Des scènes écœurantes qu’on affronte quotidiennement dans presque toutes les administrations publiques, à 11h30’ou à 15h30’, les préposé (es) au guichet se précipitent pour quitter leurs postes de travail sous prétexte qu’ils sont éreintés d’avoir trop bossé… Je ne crois pas qu’il existe une note de service émanant de la hiérarchie qui oblige les chargés de la clientèle à faire fuir les clients et leur faire mal ! Jamais ! Ce sont des actes purement personnels, une invention personnelle avec la complicité des collègues de travail et des fois le 1er responsable demeure complice en fuyant ses responsabilités et ses devoirs ! C’est ce qu’on appelle le travail à l’algérienne. « Si le sillon est mal tracé c’est que le bœuf est aveugle », disaient nos anciens fellahs qui utilisaient la charrue et le bœuf pour labourer leurs terres fertiles mais tout est devenu stérile actuellement à cause de nos propres tempéraments et bien heureusement il existe encore ceux et celles qui ont une conscience professionnelle, c’est pour cela que pour redresser la barre, il faut que l’Etat doit imposer son autorité sur les laxistes afin de remettre de l’ordre et instaurer plus de justice ,car une société qui n’avance pas, recule.

B. Wahid
Mercredi 9 Novembre 2016 - 17:30
Lu 772 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma