REFLEXION

ACQUISITION DU VACCIN ANTI-COVID : Le Ministre de la santé apporte des précisions



Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a confirmé, mercredi 02 décembre,  que l’Algérie ne peut acquérir un vaccin non approuvé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans son intervention à la radio chaine 2, M.Benbouzid a souligné que l’Algérie suit tous les développements concernant les vaccins dans les pays qui ont déclaré son efficacité. Le ministre de la Santé a ajouté que tous les Algériens bénéficieraient de ce vaccin, en particulier les personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques. « Lorsque nous entrons dans la lutte d’experts, il est impossible que le vaccin soit présent dans les 6 mois », a déclaré MBenbouzid en ajoutant « La période de préparation du vaccin s’étend de 5 à 10 ans» « Le vaccin n’est pas une invention, ses symptômes apparaissent même après 6 mois, mais nous sommes dans une situation d’urgence », a-t-il ajouté. Il a poursuivi: « Il y a au moins 200 laboratoires qui préparent le vaccin, et certaines parties disent qu’il sera distribué à partir de janvier. Nous n’avons pas déclaré qu’il serait distribué à partir de janvier, nous n’avons pas encore pris de mesures », a-t-il ajouté. Pour rappel, le Premier ministre, M. Abdelaziz Djerad, a présidé, dimanche, un conseil interministériel consacré à l’évaluation de la situation épidémiologique liée à l’épidémie du Coronavirus (Covid-19) ainsi que les dispositions à prendre en prévision de l’acquisition du vaccin anti-Covid. il a été examiné « la question d’acquisition du vaccin anti-Covid-19, notamment à la lumière des avancées réalisées au titre de la phase de développement et d’expérimentation de ce produit par plusieurs laboratoires pharmaceutiques », ajoute la même source.      A ce titre, le Premier ministre a rappelé « l’engagement de Monsieur le Président de la République à acquérir le vaccin anti-Covid au profit de nos citoyens dans les meilleurs délais », tout en indiquant que « le choix du produit, qui revient en premier lieu à l’autorité sanitaire, doit impérativement offrir les gages de qualité, de fiabilité et bénéficier de l’agrément de l’Organisation mondiale de la santé ».

Ismain
Mercredi 2 Décembre 2020 - 14:34
Lu 221 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma