REFLEXION

ACCUSEE ‘’D’INIQUITE’’ DANS LA REPARTITION DES POSTES : Sonatrach contestée à Tamanrasset

Le quota des postes d’emploi accordé par Sonatrach à la wilaya de Tamanrasset suivant son dernier plan de recrutement destiné à pourvoir en plusieurs spécialités certaines structures du nord, a été vivement contesté par les chômeurs de l’Ahaggar, mais surtout par les activistes de la société civile qui dénoncent « l’iniquité dans la répartition des postes ».



En effet, pour le président du bureau local de l’organisation nationale pour la jeunesse, l’emploi et la promotion de la citoyenneté, Ahmed Chegga, il est plus qu’impératif de revoir ce plan de recrutement en l’adaptant aux besoins réels de cette wilaya qui renferme, a-t-il rappelé, l’un des plus importants champs gaziers du pays en plus de plusieurs sociétés pétrolières implantées dans la capitale de Tidekelt, In Salah. D’aucuns vont jusqu’à exiger de Sonatrach d’annuler ce plan de « la discorde » du fait qu’il ne prend pas en considération les spécificités géopolitiques de cette région du grand sud. Cette annulation doit intervenir dans le but d’éviter la reproduction des scènes de violence provoquées par le vent de protestation qui a soufflé sur le Sud depuis 2011. « Nos jeunes cadres ont le droit d’être embauchés dans cette société au même titre que les postulants des autres wilayas du pays », préconise notre interlocuteur. Le quota des emplois accordés parcimonieusement à Tamanrasset doit ainsi interpeller les autorités compétentes qui devraient étudier la possibilité de revoir toute l’opération de recrutement décidée par Sonatrach en cette période sensible, afin, a-t-on averti, d’éviter de raviver la braise dans cette wilaya déjà au bord de l’explosion, eu égard au nombre de manifestations qui y sont enregistrées presque quotidiennement. « Contrairement aux autres wilayas du Sud dont Ouargla, Laghouat et Illizi qui ont bénéficié respectivement de 515, 475 et 210 postes, Tamanrasset n’en a eu que 11. C’est inconcevable! » peste le représentant de l’Onjepc dans une correspondance adressée au premier ministre et au ministre de l’énergie ainsi qu’au DG de Sonatrach où il les presse d’intervenir pour résoudre cette situation problématique.

Ismain
Mercredi 9 Octobre 2019 - 17:27
Lu 390 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-10-2019.pdf
3.62 Mo - 16/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+