REFLEXION

ACCUSE DE TERRORISME : Un Algérien expulsé d’Italie



Il faisait l’objet de quatre mandats d’arrêt internationaux. Un Algérien, accusé d’accointance avec la nébuleuse terroriste Daech, a été expulsé lundi dernier par les autorités italiennes.  Âgé de 28 ans, le jeune homme avait été condamné par contumace, le 31 mars 2016, à perpétuité par le tribunal de Boumerdès pour appartenance à une organisation terroriste. Il avait également été condamné pour des extorsions commises entre 2010 et 2016. Prenant sans doute la fuite, le prévenu avait atterri à Rome, où il avait introduit une demande d’asile politique. En novembre 2018, la police italienne a procédé à son arrestation. Depuis la prison Regina Coeli, le plus grand centre pénitencier de Rome, l’homme n’a cessé de faire appel pour éviter une décision d’extradition, notamment après les mandats d’arrêt émis par la justice algérienne. C’était peine perdue. La Cour de cassation italienne a tranché au mois de juillet, confirmant son expulsion. Le ministre de la Justice, Alfonso Bonafede, a signé le décret de son expulsion le même mois. Ce lundi, le prévenu a été escorté par la police à l’aéroport Léonardo-de-Vinci  où il a été mis dans un avion à destination d’Alger.

Ismain
Mardi 24 Septembre 2019 - 18:02
Lu 491 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma