REFLEXION

ACCUSE D’ETRE UN PASSEUR : Le tribunal grec condamne un Algérien à 25 ans de prison



Un Algérien, accusé d’être un passeur de migrants clandestins sur le territoire grec, vient d’être condamné par le tribunal de ce pays à une  réclusion de 25 années. Né en 1983et originaire de la wilaya d’Oran, Mohamed Hadj Ali s’est rendu en Turquie pour tenter de rentrer illégalement en territoire grec, dont le but de réaliser le rêve européen comme beaucoup d’autres jeunes de son âge. Après avoir franchi la frontière grecque, le voyage de Mohamed s’est transformé en un véritable cauchemar. L’Algérien a été arrêté  et accusé d’être le passeur de migrants clandestins venant de la Turquie par la mer à bord d’embarcations. A  cet effet, il fut jugé par un tribunal grec qui l’a condamné a une réclusion de 25 années de prison ferme. Depuis, le prisonnier souffrant de maux d’estomac, a été  évacué  vers hôpital où il a subi une opération. La famille algérienne a appelé les autorités algériennes à intervenir et agir pour sauver ce père de famille de 2 enfants, qui est innocent et n’a rien a voir avec le délit qui lui est reproché.          

Nadine
Samedi 19 Mai 2018 - 18:13
Lu 504 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-08-2018.pdf
3.06 Mo - 17/08/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+