REFLEXION

ABSORPTION DU CHOMAGE A ORAN : Les conditions d’embauche dénoncée

Avoir au moins 45 ans d’âge et 15 ans d’expérience pour travailler, ce sont ces mesures que l’'Organisation nationale pour la promotion de la jeunesse et du travail d’Oran a dénoncé.



Certaines institutions publiques et privées opérant à Arzew, exigent 15 ans d'expérience pour le recrutement dans le secteur de la sécurité et que l'employé doit être âgé de 45 ans avons-nous appris de source médiatique. La source indique que de telles  mesures  privent les jeunes chômeurs du travail créant ainsi de gros problèmes pour les agences de placement. En ce sens, l’organisation demande à promouvoir les jeunes et donner la priorité aux chômeurs sans expérience. Pour les titulaires de diplômes universitaires et  ceux ayant des  compétences, il faut les  réinsérer sur le marché du travail conformément aux lois en vigueur selon la source.  C’est dans ce contexte que l’organisation interpelle le ministère du Travail, de la Sécurité sociale,  et de l'Intérieur pour lui signaler ces infractions. De son côté, le secrétaire d'État de l'Organisation nationale pour la jeunesse et la promotion du travail a déclaré que certains chefs d'entreprises imposent des obstacles et des conditions d'emploi paralysantes, à l’exemple d’une des entreprises d'Arzew, qui exige 15 ans d'expérience pour recruter un chef d’équipe d’agents de sécurité rapporte la source. Ce qui entrave les  programmes des hautes autorités du pays,  poussant ainsi les jeunes à la délinquance et à l’émigration clandestine.  A cet effet, l'organisation interpelle le wali d'Oran pour intervenir afin de mettre fin à ces pratiques dans le secteur de l'emploi au niveau des  entreprises qui contournent  la loi bafouant les droits des jeunes chômeurs et les demandeurs d'emploi à Arzew, exigeant la priorité dans l'intégration des jeunes chômeurs qui n'ont ni revenu, ni assurance, ni privilèges.

A. Raouf
Mardi 1 Septembre 2020 - 17:11
Lu 178 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 21-09-2020.pdf
1.94 Mo - 20/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+