REFLEXION

ABDELMADJID TEBBOUNE A L'APN : Le plan d'action présenté le 18 juin prochain

Le plan d’action du gouvernement Tebboune sera soumis à débat au parlement à partir du 18 juin courant, a annoncé lundi la radio Chaine 3 dans son édition de la mi-journée.



C’est le premier test du Premier ministre Abdelmadjid Tebboune dont le contenu dudit plan s’inscrit dans la même optique de celle du programme de son prédécesseur, Abdelmalek Sellal, élaboré en 2012. Une copie revue et corrigée, rappelle-t-on, plusieurs fois dans certains de ces aspects sous l’influence des fluctuations des prix énergétiques afin de maintenir en l’état un taux de croissance oscillant selon que le prix du pétrole descend ou remonte. Premier réajustement dans le programme gouvernemental a, doit-on rappeler, touché fondamentalement les dépenses publiques suivies de la réduction de l’importation des véhicules, de certaines denrées alimentaires non indispensables, de médicaments, de matériaux de construction et du mobilier de luxe. Sans toucher au plafond des transferts sociaux, qui a atteint et maintenu dans les 23% dans les Lois de finances. Le gouvernement Sellal avait aussi axé son action sur l’amélioration du service public confié même à un département ministériel avant de lancer ce que l’on a appelé « le nouveau modèle économique » pour affronter des difficultés financières et retourner vers l’investissement qui non seulement doit être productif mais qui exporte. L’objectif est on ne peut plus clair : encourager la production et promouvoir les jalons d’une économie hors hydrocarbures. L’exportation, à commencer par les produits agricoles, revêt un regain d’intérêt et le gouvernement veille aux soins. Le gouvernement Tebboune est désigné aussi dans une conjoncture de moins en moins faste où il a fort à revoir une copie dépassée par un contexte national et international de plus en plus exigeants. D’où l’option de la rationalisation des dépenses publiques qui vise essentiellement les rentrées en devises et en réduisant davantage la facture d’importation. Il devra adapter les mêmes objectifs de son programme aux moyens financiers de l’Etat sans toucher au pouvoir d’achat. La nouveauté, le gouvernement Tebboune devra donc conformément à la nouvelle Constitution, présenter une déclaration de politique générale au bout d’une année de l’application de son plan d’action devant les députés.

Ismain
Lundi 5 Juin 2017 - 19:34
Lu 191 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 14-12-2017.pdf
3.59 Mo - 13/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+