REFLEXION

90% DES LENTILLES DE CONTACT PRESENTENT DES RISQUES MAJEURS : La contrefaçon bat son plein à Oran

Le problème des produits contrefaits se pose avec acuité au niveau de l’ensemble des magasins et marchés de la wilaya d’Oran. Ces lentilles de contact qui font perdre la vue sont vendues chez les opticiens du centre- ville d’Oran au niveau du grand boulevard Larbi Ben M’hidi à 5000.00 DA pour les simples et normaux alors que les multicolores ces dernières sont proposées à 12.000.00 DA.



Des pièces de rechange de qualités douteuses, des appareils  électroménagers, des chauffages qui tuent des familles et actuellement c’est aux  montures de lunettes non conformes avec risque pour les consommateurs en bas âge, des produits industriels contrefaits  et dont le risque  sur la santé est permanent. Les services de contrôle qui avaient mis à jour le commerce juteux de montures de lunettes contrefaites vendues sur le marché au titre de produits de marque, viennent de révéler un autre danger cette fois pour la vue elle-même. 90% des lentilles de contact circulant sur le marché présentent des risques majeurs pour la vue. Des produits contrefaits qui exposent l’œil du consommateur à l’asphyxie de la rétine, la diminution de la vision, des allergies, des infections oculaires et peuvent aussi occasionner la perte de la vue. Dans leur bilan de l’année 2017, les services des douanes comptabilisent un total de 724.214 produits présumés contrefaits a indiqué  un responsable de la lutte contre la contrefaçon au sein de cette institution pour ne pas citer de nom. Parmi ces produits, il s’est avéré que les lentilles de contact sont de qualité moindre et comportent des risques majeurs pour les consommateurs selon un Ophtalmologue qui a voulu garder l’anonymat,  qui précise que ce produit fabriqué à base d’hydrogel comporte « un défaut d’imperméabilité et de transmissibilité causant des dommages notables à long terme à l’œil, alors que seulement 10% des produits vendus dans le pays, et qui sont fabriqués à base de silicone hydrogel, sont de bonne qualité ».  C’était  ce qu’a affirmé notre même interlocuteur qui a fait état de l’étendue du fléau de la contrefaçon dans le commerce et dont la provenance principale est la Chine.  Les produits contrefaits  ne répondant pas aux normes de qualité vont de l’alimentaire aux articles de sport en passant par les pièces de rechange, des petits appareils électroménagers et d’esthétique et des piles. En fait, tout ce qui se vend ou presque est présumé contrefait. Et ce, malgré les opérations de contrôles menées de façon régulière et les sanctions appliquées à l’encontre des commerçants incriminés, on fait état d’une saisie  de 1.371.643 unités retenues et dont la justice s’est saisie.

Medjadji H.
Mardi 3 Avril 2018 - 11:04
Lu 517 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-09-2020.pdf
3.86 Mo - 23/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+