REFLEXION

61% DES ELEVES DE 15 ANS INCAPABLES D'ANALYSER : Le niveau des enseignants mis en cause

Le directeur général de la pédagogie au ministère de l'Education nationale, Farid Benramdane, a indiqué que 61% des élèves de 15 ans en Algérie n'avaient pas le niveau en compétence d'analyse selon les résultats du programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA).



"61% des élèves de 15 ans n'ont pas le niveau en compétence d'analyse en mathématiques, en sciences et en lecture", a précisé M. Benramdane dans une intervention sur la qualité des apprentissages et les compétences chez les élèves algériens dans le cadre du programme international pour le suivi des acquis des élèves auquel a participé l'Algérie en 2012 et 2015 et dont les résultats ont été publiés en 2016. Le directeur de la formation au ministère de l'Education nationale, Kamel Hamadou, a, pour sa part, affirmé que pour améliorer le niveau des élèves "il y a lieu d'élaborer un plan national de formation 2017-2020 au profit de l'ensemble des personnels du secteur de l'Education". "36.000 enseignants bénéficieront d'une formation dans ce cadre au même titre que les inspecteurs, les proviseurs, les directeurs d'établissements éducatifs, les censeurs, les superviseurs et les travailleurs des services  économiques", a-t-il fait savoir, précisant que "la formation se fera à distance ou en présence des concernés au niveau de 28 instituts à travers le territoire national". Le ministère de l'Education nationale a élaboré un plan national de formation qui  accorde une importance primordiale aux apprentissages et à l'acquisition de connaissances dans un environnement scolaire adéquat, a annoncé à Alger la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit. Ce plan, qui "cible toutes les catégories de fonctionnaires du secteur, notamment les inspecteurs et les enseignants, sera, dès cette année, au cœur des  priorités du secteur", a déclaré la ministre lors d'une conférence nationale sur le plan de formation des fonctionnaires du secteur 2017-2020. Par ailleurs, Mme Nouria Benghabrit, a affirmé que les coefficients des matières n'ont subi aucun changement. "Les coefficients des matières n'ont subi aucun changement", a précisé Mme la ministre dans une conférence de presse en marge de la Conférence nationale sur le plan national de formation dans le domaine de l'éducation, ajoutant que la correspondance adressée aux directions de l'Education et qui a crée une polémique a été retirée, pour être remplacée par une autre correspondance qui souligne que les coefficients " n'ont subi aucun changement".

Ismain
Mardi 5 Décembre 2017 - 19:18
Lu 252 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma