REFLEXION

15 POTEAUX ELECTRIQUES POUR UNE HABITATION VIDE? : Raccordements irréfléchis au réseau électrique à Tiaret

La certitude et selon une source officielle, la direction de l'énergie accuse un déficit de plus de 700 milliards de centimes, pour arriver à la couverture réelle de plusieurs localités, douars et habitations situées en zones éparses et réparties sur tout le territoire de la wilaya de Tiaret.



Ce qui est de visu remarquable, c’est l'absence d'un bureau d'évaluation et de suivi relatif à la stratégie d'implantation de poteaux électriques en vue de raccordement des habitations en électricité. Ce qui s'est passé dans la région dénommée "Belkhaoua Said-groupe 3 et qui relève du chef-lieu de commune d'Ain-Bouchekkif, à 17 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret, a défrayé toutes les chroniques et a généré l'ire et la grogne des familles résidentes dans cette région,  lesquelles devraient bénéficier d'un projet de raccordement en électricité, et ce après la levée de gel sur instructions du président de la République visant à revaloriser les «zones d'ombre" et permettre un cadre de vie agréable aux citoyens proies au désarroi et à la marginalisation, dans des régions déshéritées. Cependant la vérité sur le terrain est toute autre et dans ce cadre, les habitants de cette région nous ont fait part de leur mécontentement, lors de notre déplacement sur les lieux, ils ont vivement contesté les grands dysfonctionnements relatifs au raccordement en électricité et à l'unisson ,ils ont déclaré que le projet en question ,est entaché de plusieurs irrégularités, tout en dénonçant, et preuves à l'appui, la destination de 15 poteaux électriques en vue de raccorder une habitation vide, en électricité...Un favoritisme criard qui a amplifié leur colère, tout en nous déclarant que cela relève du 2 poids 2 mesures et qu'ils sont victimes de "hogra". Pour simple rappel, la répartition de l'énergie électrique, et auparavant a toujours suscité des doutes, et la parfaite illustration est reflétée par la réalisation de 2 projets pour l'électrification des routes, l’un, celui reliant la ville de Tiaret à Sougueur, soit une distance de 26 km et l'autre reliant Tiaret à Dahmouni, d'une distance de 17 km,  tout à noter que la distance entre les poteaux électriques est de 20 mètres ,sachant que chaque poteau comporte 2 lampes, comme nous l'avons rapporté dans nos éditions antérieures. Ce projet a été octroyé à une personne influente et bénéficiant de largesses de certains grands responsables de la wilaya et selon une source sécuritaire, les commanditaires de ce projet fiasco, sont actuellement dans le viseur de la gendarmerie nationale. Cela est un simple reflet illustrant les normes mafieuses de la répartition de l'énergie électrique et à quoi sert cette luminosité très exhibée sinon à être un reflet de mauvaise gouvernance. Des milieux observateurs sollicitent le wali à mettre de la lumière sur ces 2 projets et ouvrir une enquête, qui certainement va "débusquer" les auteurs de ce massacre économique.

Abdelkader Benrebiha
Mercredi 17 Juin 2020 - 17:50
Lu 740 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma