REFLEXION

14EME ESPACE VETERINAIRE ALGERIEN : Création d’un ordre national vétérinaire autonome

Accueilli au niveau du Complexe El Montana (Sablettes), Mostaganem, cette nouvelle édition de l’espace vétérinaire Algérien (EVA) a débuté ses travaux le 16 pour s’achever le 20 Septembre 2019. Au menu du programme : communications- débats techniques sur la santé animale et état des lieux de la profession vétérinaire ; propositions d’amélioration structurelle et organique du domaine vétérinaire.



Placée sous le patronage du ministre de l’agriculture  et représentée par le directeur central des services vétérinaires, le Dr. Karim Boughalem , cette rencontre nationale que préside  le Dr. Bendenia Saâda ,à la tête de l’équipe organisatrice de l’espace « EVA », a  proposé des objectifs devant permettre à tous les vétérinaires et la communauté scientifique de débattre des derniers développements et innovations, face aux défis de la santé animale en Algérie et sortir avec des recommandations constructives. Ce sont ainsi quelque 450 participants ,  de toutes les wilayas du territoire national, et des associations nationales de la profession ainsi que les présidents des associations départementales qui ont participé aux travaux de la dite rencontre .A cet effet, de nombreuses thématiques  font l’objet  de communications et débats concernant les diverses espèces animales d’élevage comme les ruminants, carnivores, herbivores, camélidés, équins  élevages aquaculture et ce, dans l’esprit des bonnes pratiques vétérinaires. Selon le Dr. S. Bendenia, ’’ Entre-autres sujets, techniques, les vétérinaires ont saisi cette opportunité pour débattre de nombreuses questions qui les concernent directement, dont  de l’épineux problème de recrutement  des vétérinaires qui reste une  de leurs sérieuses préoccupations. Il indique également, dans ce volet sensible, que : ‘’des vétérinaires souhaitent  trouver des débouchés dans certains secteurs, comme par exemple au niveau des hôpitaux, dans les universités, etc.…’’.Sur un autre plan, le président de l’EVA  fait remarquer qu’il y a sept (7) instituts à travers le territoire national, d’où sortent de nouveaux vétérinaires qui représentent une importante offre de cadres  en quête de postes d’emploi  à pourvoir. Le Dr. S. Bendenia a dénoncé l’abandon de valeurs professionnelles au profit d’un caractère  purement commercial, par certains ; à ce sujet, il dira ‘’ une telle attitude a dénaturé l’éthique professionnelle, chez certains vétérinaires praticiens où s’est installée une mentalité commerciale, s’accompagnant d’une baisse notable du niveau scientifique.’’.Afin de cadrer et consolider les véritables fondements de l’éthique professionnelle du  vétérinaire, le président de l' EVA a ajouté : ‘’qu’à travers cet événement, nous lançons un appel pressant aux autorités compétentes de prendre en charge  la nécessité de mettre en place une nouvelle politique dans le domaine de la santé animale ; pour l’activation  de cette dernière, nous suggérons avec insistance, la création d’un ordre national des vétérinaires algériens, autonome  sachant que cet organe en question constitue un moyen efficace pour la modération et le règlement de pas mal de problèmes  qui demeurent posés. »

Younès Zahachi
Mercredi 18 Septembre 2019 - 19:28
Lu 418 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-10-2019.pdf
3.62 Mo - 16/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+