REFLEXION

« haya âla vote »



« haya  âla vote »
Moul Firma était hier en ville à Mostaganem où des candidats aux élections locales n’ont rien trouvé mieux pour attirer l’attention que de faire appel à  un groupe de « Ghayta ». Le son de ce vacarme a retenti jusqu’à l’esplanade de la mairie. Moul Firma a dit : il ne reste à ces impopulaires candidats que de prendre les microphones des mosquées pour appeler au vote ; « haya âla vote ». Nous vivons une drôle d’époque ! ?      

Réflexion
Mercredi 21 Novembre 2012 - 00:00
Lu 189 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 18-10-2017.pdf
3.68 Mo - 18/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+