REFLEXION

Zoom sur la mort des dictateurs

La fin d’un dictateur a toujours été tragique, et ce depuis le suicide d’Hitler et il semble que la série se poursuit avec celle de Kadhafi qui a donné lieu à une fête nationale. En Roumanie, Nicolae Ceausescu avait été assassiné par son peuple, celui-ci sorti dans les rues pour fêter sa mort. La mort de Josef Staline qui a été aussi tragique, la pendaison de Saddam Hussein à la veille de l’Aïd El Adh, il est clair que même si on peut comprendre la colère du peuple, un tel acharnement sur un être vivant fut-il dictateur, peut choquer les âmes sensibles. Au moment où les Américains, pourtant démocrates, parlent d’instruire George Bush en justice pour possibles crimes contre la société, et où l’Espagne vient de lancer un mandat d’arrêt contre le Dick Cheney, le Vice Président Américain sortant, pour crimes et torture, Kadhafi est venu compléter la liste des dicteurs, mais le plus frappant, c’est que Saddam et Kadhafi, ont été lynchés à la veille de l’Aïd El Adha, comme des moutons. Suite à ces tragédies, cela devrait interpeller les consciences de certains dirigeants arabes qui sont au pouvoir, et qui n’ont surement pas appris la leçon et qui pourraient subir le même sort.



Zoom sur la mort des dictateurs
1- EXÉCUTION. BENITO MUSSOLINI (1883-1945)
Le 27 avril 1945, Benito Mussolini, en fuite, est reconnu par un résistant italien et arrêté. Il sera fusillé trois jours plus tard en compagnie de sa maitresse Clara Petacci, sur ordre du comité de libération national. Son corps sera ensuite rapatrié à Milan et exhibé à la colère du peuple place Loreto.

2- EXÉCUTION. NICOLAE CEAUȘESCU (1918-1989)
Arrêté alors qu’il tentait de prendre la fuite en compagnie de son épouse Elena Petruscu, le dictateur roumain est condamné à mort par un tribunal populaire pour crimes contre l’humanité le 25 décembre 1989. Ils seront exécutés le jour même à Târgoviște.

3- AU POUVOIR. MAO ZEDONG (1893-1976)
Le "grand timonnier" décède des suites de la maladie de Lou Gehrig, maladie nerveuse qui génère une paralysie du système respiratoire et de la gorge, le 9 septembre 1976.

4- SANS POUVOIR. L’EMPEREUR HIRO-HITO (1901-1989)
Après la capitulation totale du Japon le 14 août 1945, l'empereur Hiro-Hito n'a plus de pouvoir, bien qu'il continue de régner officiellement sur l'archipel nippon jusqu'à sa mort, le 7 janvier 1989.

5- SUICIDE. ADOLF HITLER (1889-1945)
Le 30 avril 1945, le leader du movement nazi se suicide dans son bunker berlinois en compagnie d’Eva Braun. Son corps sera incinéré suivant ses instructions. Le lendemain, Joseph Goebbels l’imite, avec son épouse Magda, après avoir empoisonné leurs six enfants.

6- AU POUVOIR. FRANCISCO FRANCO (1892-1975)
Le général Franco décède le 20 novembre 1975 des suites d'un arrêt cardiaque. Malade depuis 1969, l'homme avait désigné le roi Juan Carlos comme successeur.

7- AU POUVOIR. JOSEPH STALINE (1879-1953)
Le président russe meurt d'une attaque cérébrale le 5 mars 1953. Ses funérailles quatre jours plus tard provoqueront des bousculades mortelles parmi la foule rassemblée à Moscou.

8- ASSIGNÉ À RÉSIDENCE. POL POT (1928-1998)
Condamné à une peine d’emprisonnement à perpétuité par ses anciens soutiens khmers rouges, le génocidaire trouve la mort alors qu’il a assigné à résidence le 15 avril 1998, officiellement d’une crise cardiaque. Son corps sera incinéré au milieu des ordures.

9- EN EXIL. MOBUTU SESE SEKO (1930-1997)
"Le Léopard de Kinshasa" décède en exil, quatre mois après la chute de son régime, à Rabat, au Maroc. Soigné en Suisse et en France, il souffrait d'un cancer de la prostate.

10- EXÉCUTION. SADDAM HUSSEIN (1937-2006)
Arrêté dans une cave à Tikrit dans la nuit du 13 au 14 décembre 2003 par l’armée américaine, l’ancien homme fort de l'Irak est remis aux nouvelles autorités de son pays. Condamné à mort pour crimes contre l’humanité le 5 novembre 2006, verdict confirmé en appel le 26 décembre de la même année, il est pendu quatre jours plus tard à Bagdad.

11- SANS PROCÈS. AUGUSTO PINOCHET (1915-2006)
Arrêté à Londres en novembre 1998, le général Pinochet sera libéré en mars 2000 et renvoyé au Chili. Malgré la volonté de son pays de le traduire en justice, il meurt avant son éventuel procès, le 10 décembre 2006, d'une crise cardiaque.

12- TUÉ PAR BALLES. MOUAMMAR KADHAFI (1942-2011)
La confusion règne encore sur les circonstances de la mort du Guide de la révolution, capturé vivant à Syrte, puis mort quelques minutes plus tard. Le Conseil national de transition a expliqué qu'il avait été touché par balles lors d'une fusillade avec des soldats fidèles à Mouammar Kadhafi, mais la version officielle est fortement sujette à caution.


Ismain
Lundi 24 Octobre 2011 - 21:39
Lu 3224 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+