REFLEXION

Zemmour &…Lepen



Zemmour &…Lepen
Eric Zemmour et Jean Marie Lepen, tiennent bizarrement le même langage. C’est la nouveauté n’est-ce pas…! Mais ce que semble oublier Zemmour, c’est que lui-même ne sera pas épargné et qu’il fera partie des éléments à éliminer si le front national venait à prendre le pouvoir en France. Pour l’extrême droite, Eric Zemmour n’est qu’un sale juif d’Algérie qu’il faut éradiquer un jour ou l’autre, mais pour l’instant, il fait du bon boulot et ça plait à Lepen. Mais d’un côté comme de l’autre, Eric Zemmour a été toujours considéré comme un journaliste minable et sans intérêt, pestiféré même pour son arrogance injustifiée et son look d’un être méprisable. Lâché par tout le monde, à l’exception de l’émission de Roland Ruquier qui fait appel à lui comme chroniqueur dans son émission « On n’est pas encore couché », Eric Zemmour, n’a pas trouvé mieux que de traiter d’un sujet d’actualité qui fait la Une en ce moment au pays des droits de l’homme. Ainsi après l’identité nationale prônée par le clan Sarkozien et mis en branle par le renégat et traitre Eric Beson, la Bourqa dont François Copet, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle, en fait son cheval de bataille, en déclarant mardi à l’émission Télé-Matin de France 2, que le dossier de la Bourqa, il en fait une affaire personnelle et qu’il n’était absolument pas d’accord avec la décision du Conseil d’Etat, prônant son interdiction uniquement à l’intérieur des édifices publics et non au niveau des espaces publics, avant d’ajouter que s’il était nécessaire, tant pis il passerait outre cette décision et appliquerait la loi dans toute sa rigueur. Sarkozy fait la loi à sa manière et Francois Copet et autres disciples n’ont qu’à exécuter. A les voir parler et gesticuler, nous comprenons aisément qu’ils ne sont même pas convaincus de ce qu’ils avancent, ils ne font qu’appliquer les ordres. Dans toute cette marmelade, on comprend mieux aujourd’hui, pourquoi assistons-nous, à une montée du racisme, de la xénophobie et de l’islamophobie. Ce qui est certains en tout cas, c’est qu’il existe certains cercles mafieux et racistes qui travaillent dans l’ombre et font agiter la scène politique française à des buts bien étudiés et bien précis. Et les derniers chiffres qu’a publiés hier mardi, l’institut national de la statistique et des études économiques (l’INSEE), ne sont pas pour apaiser cette montée du racisme et cette tension politique orchestrée par la droite. Selon cet institut, la France comptait en 2008 quelque 3,1 millions d’enfants d’immigrés âgés entre 18 et 50 ans, ce qui représentait 12 % de la population de cette tranche d’âge. Le nombre total d’enfants d’immigrés était de 6,5 millions en 2008, pour cinq millions d’immigrés, soit 8% de la population, ce qui semble à priori inquiéter Zemmour et Lepen.

Amara Mohamed
Mercredi 31 Mars 2010 - 12:30
Lu 401 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+