REFLEXION

ZONE INDUSTRIELLE DE FORNAKA : 35 milliards pour une réhabilitation si tardive !

Créée en 1987, la zone industrielle de Fornaka a sombré depuis, dans l'oubli total et n'a pu voir la manifestation que d'un unique investisseur privé qui s'est lancé dans la production du bitume. Et c’est après une décennie que deux industriels ont débarqué, l’un pour la fabrication de tubes en fibrociment, et l’autre pour la production des produits chimiques.



Cette zone semblait ne point attirer d’investisseurs par l'absence de très bonnes conditions propres à l'activité industrielle. L’eau au goût trop salée était plus qu'insuffisante, l’énergie électrique était  des plus défaillantes avec des coupures récurrentes, l’assainissement ne couvrait que partiellement la superficie de la zone. Le rejet final des eaux industrielles se perdait au sein d'un bassin qui débordait de partout et inondait les terres agricoles voisines, des voies de communications qui ressemblaient à des pistes poussiéreuses en été et boueuses en hiver. Face à cet  état déplorable ne présentant presque aucun avantage pour la promotion de l'investissement, plusieurs industriels ont fini par abandonner la partie et se sont orientés vers des zones industrielles plus viables. Une quarantaine de lots à usage industriel  demeurent inexploités, d’autres ont été loués mais restent  inoccupés à ce jour. Notons, que seule une dizaine d'unités industrielles sont opérationnelles, dont les responsables  se battent quotidiennement pour l'amélioration du cadre de l'exercice d'une activité industrielle florissante et lucrative, digne de ce nom. L'attribution d'une enveloppe financière assez conséquente d'un montant de 35 milliards de centimes, a mis  fin à la léthargie qui a duré plus d'une vingtaine d'années concernant cette zone industrielle, qui a généré plus d'un millier d'emploi depuis la relance de ces activités qui ont pris un nouvel essor depuis l'année 2000. Ce programme de réhabilitation visant à la rénovation de l'ensemble des réseaux (eau potable, assainissement, gaz naturel, électricité, ainsi que les axes routiers), tend à lui offrir un meilleur cadre d’exercice pour les investisseurs, dont certains n'ont jamais cessé de le solliciter depuis tant d’années.  

L.Ammar
Vendredi 20 Décembre 2013 - 17:11
Lu 80 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+