REFLEXION

ZEMMORA - RELIZANE : Le cimetière chrétien "déménage"



ZEMMORA - RELIZANE : Le cimetière chrétien "déménage"
Depuis deux jours, pelles, pioches, barres à mine et masses défoncent un lieu ce qui est reconnu, partout dans le monde, comme le lieu de repos, de paix par excellence. En effet, depuis dimanche dernier, 15 mai 2011, jour de messe et le hasard en a voulu ainsi, ont commencé à être exhumés des caveaux familiaux et autres tombes les ossements de ces chrétiens que le destin a voulu qu’ils laissent leurs vies dans un pays qui n’a jamais été le leur et qu’ils n’auraient jamais imaginé libre et indépendant. Sur les 11 cimetières que compte la wilaya de Relizane, 6 ont vu déménager leurs morts et 5 attendent encore. Sous les regards de badauds, les tombes éventrées n’ont livré aucun secret pour l’instant, sachant que ces lieux renferment les restes d’officiers des troupes coloniales françaises, de riches agriculteurs dont les consonances des noms n’ont parfois rien de français. C’est avec une tombe commune que fut inauguré au 19ème siècle le cimetière. Une tombe commune qui referme les restes de près d’une vingtaine d’officiers, de sous-officiers et de soldats abattus alors qu’ils s’aventuraient sur le territoire des Hararta et des Ouled Sidi Yahia-actuellement Dar Benabdellah. Si l’opération a commencé en 2005, ce n’est qu’avant-hier qu’elle a débuté sur ces lieux que la population imagine transformés en un jardin public faisant face à l’hôpital ou une maison de culture qui fait défaut aux 37000 habitants de la commune. Grâce à une entreprise privée, le problème « épineux » pour la France est en voie d’être solutionné. Désormais les restes seront inhumains dans un cimetière de wilaya-département. L’Algérie sera débarrassée d’une tâche mal lessivée le jour de l’indépendance, croit-on dire et qui a été un prétexte à moult fantasmes. Mais à Zemmora, sûrement comme dans d’autres communes, des tombes qui renfermant les restes d’autres Français nargueront encore longtemps ce pays indépendant depuis près d’une cinquantaine d’années. En effet, les Juifs, ayant opté pour la nationalité française grâce à la loi Crémieux du 24 octobre 1870, sont bel et bien enterrés à deux pas de leurs compatriotes chrétiens. Et pourtant, personne ne se soucie d’eux. Donc on n’est pas sorti de l’auberge s’il y a encore de pseudo-arguments de désaccord et de tension entre l’ancienne puissance coloniale et l’Algérie indépendante. Pour l’anecdote, un caveau familial porte l’inscription « Concession perpétuelle ». Quoique retournée, une page d’histoire se relit aussi, sinon Rome et Byzance demanderaient leurs restes de ce qu’ils crurent immuables.

Benatia B.
Mardi 17 Mai 2011 - 11:41
Lu 1518 fois
RÉGION
               Partager Partager


1.Posté par martel le 24/04/2012 16:12
pui-je savoir ou sont les corps de mes grands parents martel inhumés à relizane ainsi que les corps de mon grand-pére guilloteau et sa m"re : marie limoge guilloteau inhumés à zemora ? merçi de me répondre sur mon i-mail : cmartel66@yahoo.fr .merçi d'avance car je doit me rendre à relizane dans le courant de l'année.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+