REFLEXION

ZEMMORA (RELIZANE) : Des bricoleurs en guise d’entrepreneurs

Cela fait près de trois mois que dure le calvaire des Zemmoréens qui n’ont jamais rien demandé à personne. Des trottoirs potables sont en train d’être dégarnis pour donner place à du pseudo béton qui, selon les spécialistes ne tiendra pas une seule saison.



Les trottoirs des deux côtés des rues et ruelles ont été dénudés pour laisser place à la pierraille qui rend ceux-ci impraticables obligeant les piétons à se frayer un chemin parmi la dense circulation des véhicules empruntant la route vers Oued Djemaa. Pas plus qu’une bétonnière en panne, deux dumpers et deux brouettes pour s’accaparer un marché juteux, selon les riverains. Le calvaire dure depuis près de 3 mois. Les services techniques communaux ne sont pas près de réaliser la catastrophe qui à ce rythme des dépenses et de la négligence ne fera que patiner avec l’argent du contribuable. Les trottoirs seront impraticables incessamment pour malfaçon. La cherté du ciment ne sera point un obstacle pour la réfection des trottoirs, il suffira de jouer sur le dosage et doubler presque les quantités de gravats et de sable pour donner l’impression au citoyen qu’il est servi. Ce même citoyen qui, par la force des choses, est devenu maître en détection du gaspillage vient encore dénoncer un laisser-aller, une négligence sans attendre l’intervention des services concernés de plus haut niveau. Pour l’instant, la négligence a fait une victime, Hadj B. A., qui au retour de la prière du fadjr s’est vu perdre deux dents suite à une chute et le visage boursoufflé, selon nos sources.     

Benattia
Dimanche 29 Mai 2016 - 18:30
Lu 519 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+