REFLEXION

Yasmina Khadra libère Ayat al-Ghermezi



Ayat al-Ghermezi
L’écrivain algérien Yasmina Khadra n’est surement pas allé de main morte avec les Bahreïnis. Il vient de réussir un retentissant coup médiatique avec la libération d’Ayat al-Ghermezi, cette jeune poétesse de 20 ans, encore étudiante, détenue depuis la fin mars 2011.

Arrêtée après avoir écrit et lu un poème descendant en flammes le premier ministre Khalifa ibn Salman Al Khalifa, elle fut jugée pour atteinte à la sécurité publique et emprisonnée. En février, elle avait manifesté comme d'autres de ses compatriotes sur la place de la Perle de la capitale Manama.

Des centaines de personnes ont accueilli après sa libération., mercredi dernier, Ayat Al-Ghermezi à proximité de sa domicile sis à Sadad

Soit dit que là où ont échoué des gouvernements, des organisations humanitaires dont celles des droits de l’homme, les réseaux sociaux Facebook et Twitter, et la forte médiatisation du « méfait arabe », Yasmina Khadra a réussi alors qu’il ne faisait que passer pour recevoir un prix des mains de la ministre de la culture de l’émirat.

BENATIA
Samedi 16 Juillet 2011 - 11:45
Lu 746 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+