REFLEXION

YEMEN : Le fils de l’ex-président Saleh limogé de son poste d’ambassadeur aux Emirats

Le fils de l’ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh, allié aux rebelles chiites Houthis, a été limogé de son poste d’ambassadeur aux Emirats arabes unis « à la demande » de ce pays, ont indiqué lundi des responsables diplomatiques du Golfe.



Ahmed Ali Saleh, qu’on ne voyait pas à Abou Dhabi, a été limogé par le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, reconnu internationalement mais qui s’est réfugié en Arabie saoudite. Le décret de limogeage n’a pas encore été publié, a indiqué un membre de l’entourage du chef de l’Etat. Le fils d’Ali Abdallah Saleh, président de 1978 à 2012, a été démis de ses fonctions « à la demande » des Emirats, pays membre de la coalition arabe conduite par l’Arabie saoudite qui mène des raids depuis jeudi contre les Houthis et les militaires restés fidèles à l’ex-président Saleh. Depuis septembre, les Houthis et leurs alliés ont conquis la capitale yéménite Sanaa et de vastes territoires au centre et à l’ouest. La semaine dernière, les rebelles sont apparus à Aden, la grande ville du sud. Après le départ de son père, Ahmed Ali Saleh a été nommé ambassadeur aux Emirats. Il avait précédemment longuement commandé la Garde républicaine qui reste encore aujourd’hui fidèle à l’ex-président. Après 2012, Ali Abdallah Saleh a refusé de s’exiler et est resté à la tête de son parti, le Congrès populaire général (CPG), auquel appartient aussi son successeur. L’ancien chef de l’Etat continue de jouer un rôle public et, début mars, le CPG a organisé des manifestations à Sanaa pour demander que son fils Ahmed soit candidat à des élections présidentielles anticipées.

Ismain
Lundi 30 Mars 2015 - 17:39
Lu 124 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+