REFLEXION

YEMEN : Le complexe du palais présidentiel à Aden attaqué

Un avion de combat a lancé mercredi un raid contre le complexe du palais présidentiel à Aden, dans le sud du Yémen, peu après l'annonce de l'évacuation vers "un lieu sûr" du chef de l'Etat, selon une source de sécurité.



L'appareil a tiré trois missiles sur le complexe du palais, et la DCA est intervenue", a déclaré à l'AFP cette source, alors que des colonnes de fumée se sont élevées du lieu de l'attaque. Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a été évacué mercredi vers un «lieu sûr» alors que les rebelles  progressaient rapidement vers la ville d'Aden où il était retranché. Un responsable présidentiel a démenti que le chef de l'État ait quitté le Yémen, comme l'avait affirmé plus tôt un membre de sa garde rapprochée. Il a été évacué vers un «lieu sûr à Aden», a assuré à l'AFP un responsable présidentiel qui a requis l'anonymat. Signes de la confusion et d'une grande nervosité dans la ville, des habitants ont manifesté mercredi devant un dépôt pour récupérer des armes qu'ils ont finalement obtenues, selon des sources de sécurité. L'étau s'est encore resserré sur la ville avec la prise d'une importante base militaire proche par des miliciens chiites Houthis alliés à des militaires restés fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh. La conquête de la base aérienne d'Al-Anad, évacuée la semaine dernière par des militaires américains qui y étaient stationnés, a permis aux forces anti-Hadi d'avancer jusqu'à la banlieue d'Al-Houta, chef-lieu de la province de Lahej, à 30 km d'Aden, a déclaré à l'AFP une source militaire. «Les Houthis ont pris le contrôle de la base aérienne d'Al-Anad après des affrontements limités» avec les forces pro-Hadi, a ajouté cette source. Ils ont ensuite avancé vers le sud et se trouvaient à quelque trois kilomètres d'Al-Houta, où des affrontements les ont opposés aux troupes loyales à M. Hadi, selon une autre source militaire. Selon cette source, les Houthis ont fait prisonnier le commandant de la 133e brigade, un loyaliste au chef de l'État. Forts de leurs succès militaires, les Houthis et les pro-Saleh ont atteint le port de Mocha, sur la Mer rouge, qui ouvre la voie au détroit de Bab al-Mandeb, à l'embouchure du Golfe d'Aden, selon des sources militaire et de sécurité.

Ismain
Mercredi 25 Mars 2015 - 15:28
Lu 91 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+