REFLEXION

WEEKEND DES PARTIS : Le FFS accuse les oligarques et Ould Abbes parle de participation

Le FFS a accusé, ce weekend, des oligarchies d’œuvrer pour ‘’ coloniser’’ la scène politique afin d’élire un Parlement au service de la prédation, tandis que le secrétaire général du parti FLN a déclaré s’attendre à 50% de taux de participation aux législatives.



 « Ce sont ces oligarchies qui travaillent, jour et nuit, pour éloigner les jeunes de la politique et pour coloniser et miner l’espace politique à coup de milliards de dinars de l’argent sale en vue de placer des candidats au service de législations qui sauvegardent le statu quo, légalisent la prédation des ressources, monopolisent le capital et détruisent le secteur public et les valeurs de l’intérêt général (…) » a accusé Abdelmalek Bouchafa, premier secrétaire du FFS, devant les jeunes  du parti réunis à Alger. « Nous encourageons les jeunes à s’investir en politique car c’est la seule voie pour un changement. La violence, allié naturel de la dictature, de l’autoritarisme et l’énergie des barons de l’argent sale, à l’intérieur et à l’extérieur, a échoué », estime-t-il. Par ailleurs, le secrétaire générale du FLN , Djamel Ould Abbès, qui a rencontré vendredi 31 mars les mouhafeds et les candidats aux législatives du 4 mai prochain, a averti « ceux qui tentent de perturber et de porter atteinte à la stabilité du FLN ». « Mais jamais ils ne pourront le faire. La sécurité nationale est basée sur la stabilité du FLN », a-t-il soutenu. C’est pour cette raison qu’il veut une « majorité confortable » à l’APN. Le SG du FLN a indiqué que le taux de participation aux prochaines élections doit dépasser les 50%. Il a donné également quelques instructions aux mouhafedhs et les candidats du parti. « Il faut que le travail soit collégial. Personne ne doit commander l’autre. Il n’y a pas de zaïmisme mais de la concurrence. Il faut aussi une coordination quotidienne », a-t-il insisté. Comme lors de ces précédentes rencontres à l’est, l’ouest et au centre du pays, Djamel Ould Abbès a consacré une partie de son discours à l’histoire du pays « Le FLN est le dépositaire de l’indépendance en Algérie ! », a-t-il dit.

Réflexion
Samedi 1 Avril 2017 - 18:01
Lu 155 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-10-2017.pdf
4.09 Mo - 18/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+