REFLEXION

WAADA DE SIDI M’HAMED BENAOUDA – RELIZANE : Une fête à la hauteur du saint homme



WAADA DE SIDI M’HAMED BENAOUDA – RELIZANE : Une fête à la hauteur du saint homme
Comme nous l’avions rapporté dans notre édition du 19 du mois courant, la waâda de Sidi-M’hamed Benaouda, célébrée chaque année par les tribus de Flita, a débuté depuis déjà trois jours. Hier, mercredi, c’était le plus grand jour, puisque la kheïma a été levée en présence de M.Djelloul Boukarabila, wali de Relizane et de la délégation qui l’accompagnait. La commune de Sidi-M’hamed Benaouda sous les feux de la rampe. Toutes les artères de la ville étaient drapées des couleurs nationales, d’oriflammes, de banderoles et de fanions. C’était tout simplement fabuleux. Le Mausolée de Sidi-Abdelkader qui surplombe l’esplanade du saint patron est visible à des kilomètres du fait de sa position au sommet d’une crête aux couleurs blanches. Trois jours pas comme les autres, ils ne ressemblent à aucune période de l’année, ce sont trois jours ‘’uniques’’, pour les relizanais et les habitants de la région. Ces derniers célèbrent la waâda du saint patron de leur région. C’est dans un cortège officiel, composé de plusieurs véhicules, que M.Djelloul Boukarabila, wali de Relizane, accompagné d’une forte délégation, est arrivé aux environs de 9h 30 mn. Le chef de l’exécutif a été reçu par la troupe traditionnelle de karkabou, la fantasia et les notables de la région dont M.Abdelkader Benyahia, président de l’APC de Sidi-M’hamed Benaouda. Tout de suite après la délégation s’est dirigée vers l’esplanade où devait être levée la kheima traditionnelle dont la trame est constituée de 25 bandes de tissu représentant les 25 archs de flita , symbole de la récitation du saint Coran et de l’hospitalité, symboles qui ont pérennisé l’acte fondateur de la confédération. M.Djelloul Boukarabila, a été invité à participer à la levée de la kheïma, où il est resté en compagnie des invités, quelques minutes sous la tente avant de rejoindre la tribune officielle, où la déligation devait assister à une cavalcade au son du baroud et de la fantasia. Aussi, il y a lieu de relever pour cette journée du mercredi, l’ambiance qui y régnait empreinte de convivialité, faite de sons des matreg, d’ovation et de youyous, afin de laisser place aux troupes folkloriques gratifiant l’assistance au rythme de la zorna et du bendir. Vient ensuite la récitation de la poésie populaire qui a séduit les invités. Au mausolée abritant le tombeau du saint patron, décoré en la circonstance, un groupe de jeunes récite des louanges. Un déjeuner a été offert en l’honneur du chef de l’exécutif et de la délégation qui l’accompagnait par la commune de Sidi- M’hamed Benaouda.

Hocine
Jeudi 30 Septembre 2010 - 00:01
Lu 2362 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+