REFLEXION

Vraiment une fatale erreur



Vraiment une fatale erreur
Les autorités tunisiennes ont commis une fatale erreur. Ces dernières ont décidé d’accorder l’asile politique au mufti du groupe islamiste armé (GIA), Abou Qatada. Ce dernier était derrière la « fatwa » qui autorisait les terroristes du GIA à s’en prendre aux femmes et aux enfants durant la décennie noire.

Réflexion
Mardi 14 Août 2012 - 00:48
Lu 308 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+