REFLEXION

Visite du wali de Mascara A Tighennif : Le wali traite les élus de la commune d’égarés

A l’occasion du 51éme anniversaire de la guerre des fermes commémoré à travers la commune de Tighennif, le wali de Mascara accompagné d’une délégation composée des autorités civiles et militaires et de la famille révolutionnaire, s’est rendu dans la commune de Tighennif pour assister à la levée des couleurs et le dépôt d’une gerbe de fleur au cimetière des chouhada situé à l’entrée Sud de la Ville.



Visite du wali de Mascara A Tighennif  : Le wali traite les élus  de la commune d’égarés
Dans le même cadre, le wali a assisté  à la remise de médailles pour certains Moudjahidine  et la remise de deux fauteuils roulant à des moudjahidine Handicapés. Par ailleurs, le wali a posé la première pierre pour la construction d’un Institut de la formation Professionnelle (INSFP) pour une enveloppe budgétaire de plus de 25O millions de DA, la réalisation devra  s’achever  au bout de 2O mois, ensuite le Chef de l’exécutif a inauguré un rassemblement scolaire situé dans la zone de l’hôpital baptisé au nom de Dinar Mouffok qui a été réalisé pour 36.849.215,11 DA réalisé au bout de 9 mois. L’entrée scolaire, disait le wali, doit s’effectuer le Dimanche 23 Septembre à 8 heures au même titre que le reste des écoles. Un député a posé le problème du chauffage, cette opération disait M. le wali devra se dérouler dans l’ensemble des établissements, ceux qui ont le gaz de ville doivent être chauffés soit par le système des chauffages centrales soit par des chauffages à Gaz, pour les écoles rurales, ces derniers continuent à utiliser le Mazout pour des poêles modernes qui répondent à la protection de l’environnement. Ensuite, le wali a procédé  à l’inauguration d’une autre école à la cité Es Salem baptisée au nom de Mahiedine Tighennifine qui a été réalisée pour une enveloppe de 31.4O7.032,3O au bout de 9 Mois. Le wali a instruit aux responsables du secteur de l’éducation de veiller à ses infrastructures pour les tenir dans un bon état, ces infrastructures ont couté des sommes importantes  à l’Etat qui a investit pour que nos enfants puissent suivre leurs études dans des conditions honorables. Ensuite M. le wali s’est rendu dans le quartier de Sidi Hamou où se déroule l’aménagement  et l’assainissement du quartier, opération pour laquelle 1O milliards sont consacrés pour sa réhabilitation. Là, le premier responsable de la wilaya n’a pas mâché ses mots devant un SUCH défaillant, en le blâmant allant jusqu’à lui signifier qu’il pouvait mettre fin à ses fonctions, puisil lui lance, les élus de cette commune sont des égarés, ils son  perdus alors vous en tant que technicien sachez faire votre travail comme il se doit. Puis il s’est adressé aux citoyens présents, «  lapropreté est dicté par notre religion, on est même obligé de se laver 5 fois par jour, pourquoi donc on ne se mobilise pas pour nettoyer devant chez soi » ? Vous avez réclamé, j’ai répondu à votre appel, certains de ces citoyens, ont posé le problème des ralentisseurs surle boulevard H.Boumediene, le wali faisait savoir  à  ces derniers queles ralentisseurs seront posés après une étude approfondie et ne doivent pas être en bitume ou en béton, mais des clous ou en caoutchouc. Puis le wali a clôturé sa visite par la remise de clefssymboliques au niveau des 9O logements LSP  Mascara.

B.Boufaden
Samedi 22 Septembre 2012 - 23:00
Lu 606 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+