REFLEXION

Visite de la secrétaire d'Etat chargée de l'environnement à Mostaganem

DE L’INNOVATION DANS LE TRAITEMENT DES ORDURES MENAGERES

Quatre centres d’enfouissement répartis à Sour, Bouguirat, Sidi Ali et Ain Sidi Cherif, qui vont traiter deux millions de tonnes de déchets ménagers de 27 communes, ont été inspectés lors de la dernière visite de Mme Dalila Boudjemaâ, secrétaire d'Etat chargée de l'environnement.



Visite de la secrétaire d'Etat chargée de l'environnement à Mostaganem
En effet, ces centres permettront d'assurer la couverture en matière de traitement des déchets ménagers  à 27 communes sur les 32 que compte cette wilaya avec une quantité de plus de 2 millions de tonnes de déchets traités. Ces centres seront équipés de système de traitement de gaz qui va générer à travers ce processus de l’énergie et de la chaleur ; une innovation dans ce secteur qui va être généralisée prochainement à travers les autres wilayas. A noter qu’un seul centre est en service, c’est celui de la commune de Sour, les trois autres sont en cours de réalisation. Les pouvoirs publics à travers ces innovations ont désormais saisi que la gestion des ordures doit être entreprise avec professionnalisme. Mme Dalila Boudjemaâ a visité à cette occasion les 3 chantiers CET qui répondent aux normes écologiques et qui n'ont aucun impact négatif sur l'environnement, cette dernière, rappelons-le,  qui a effectué une visite d'inspection dans cette wilaya, a notamment estimé que la collecte des ordures est à la charge des communes mais la propreté de la ville est à la charge de chaque citoyen. Sur place, au niveau de ces centres en cours de réalisation, un état du chantier fut présenté et des explications ont été fournies à la secrétaire d'Etat. Par ailleurs, la secrétaire d'Etat chargée de l'environnement s'est également rendue dans la même journée au site « Djanate Alarif » de l’engrais sis à Sayada et à la maison de l’environnement à Mostaganem et déclara que : « la création de la maison de l’environnement va ouvrir les bras à d’autres associations d’adhérer à ce mouvement pour la protection de notre environnement.»  Cependant, des efforts considérables sont déployés par les pouvoirs publics pour une meilleure prise en charge du problème épineux des décharges sauvages avec une armada de moyens déployée ; humains et matériels, mais reste toujours le citoyen qui doit s’inviter dans ce processus d’entraide pour la préservation de l’environnement et la lutte contre la pollution qui sont l'affaire de tous.

Bouziane Kamel
Samedi 30 Mars 2013 - 10:42
Lu 422 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+