REFLEXION

Vers un jeudi violent à Tizi Ouzou



Les contestataires au FFS accusent la direction de leur parti de solliciter des délinquants pour perturber le meeting qu'ils ont prévu d'organiser le 12 juillet prochain à Tizi Ouzou. « Nous attirons l’attention sur le fait que la direction du FFS aurait saisi le secrétaire fédéral de Tizi Ouzou, connu pour ses liens avec le milieu de la délinquance à Tizi Ouzou,  pour tenter de perturber le meeting », indiquent ils, ce dimanche 8 juillet, dans un communiqué signé par la commission de préparation du rassemblement du 12 juillet.« Cette attitude grave dénote, s’il en faut, l’état de panique dans lequel se trouve la direction actuelle qui n’hésite pas à s’approprier les méthodes violentes du pouvoir en faisant appel à des baltaguias », ajoutent ils.Réaffirmant leur « attachement » à la « non violence », les cadres contestataires du FFS mettent en garde contre la provocation et « réitèrent leur appel au rassemblement et à l‘unité » de leur parti. Pour eux, seule la direction actuelle du parti assumera la responsabilité d’un éventuel « débordement ». Ils rappellent que le Premier secrétaire du FFS, Ali Laskri, « est cordialement invité à venir s’exprimer librement lors du meeting populaire ». Les cadres et militants contestataires du parti ont annoncé, samedi, la tenue d’un meeting populaire à Tizi Ouzou, au théâtre Kateb Yacine, à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance.                    

Ismain
Lundi 9 Juillet 2012 - 10:58
Lu 342 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+