REFLEXION

Vers un gouvernement FLN- RND

Le parti du MSP et le parti du PT ont confirmé officiellement qu’ils ne participeront pas au prochain gouvernement.



Vers un gouvernement FLN- RND
Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a affirmé que les décisions de son conseil national consultatif concernant la non participation au prochain gouvernement et parlement et le maintien de l’alliance verte sont "claires, mûres et ne nécessitent ni explication ni interprétation». De son coté,  la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT) Mme Louisa Hannoune a affirmé vendredi à Alger que le groupe parlementaire de sa formation ne participera pas aux postes de responsabilité à l’Assemblée populaire nationale. M. Bouguerra Soltani, dans  son communiqué publié vendredi a affirmé  que les décisions du conseil consultatif (réuni les 18 et 19 mai dernier) "sont contraignantes et doivent être appliquées", ajoutant que "toute remise en cause compromet les conditions d’accès" à cette instance et que les informations relayées par certains médias et quotidiens nationaux depuis l’annonce de ces décisions sont infondées, selon le communiqué. Pour Mme Hannoune a précisé lors de la deuxième journée des travaux de la session ordinaire du comité central de son parti que "le bureau politique du PT a décidé de ne pas participer aux postes de responsabilité à L’APN", précisant qu’il s’agit de "la vice-présidence de l’APN et de la présidence des commissions". Elle a indiqué que son groupe parlementaire aura "une responsabilité politique" au sein de l’APN et "utilisera l’assemblée comme une tribune pour respecter le mandat parlementaire- sans lui conférer la légitimité en signe de contestation des résultats des législatives du 10 mai". La secrétaire générale du PT a ajouté que "l’entrée de sa formation au gouvernement "n’est nullement prévue", estimant que "le partage du pouvoir doit être basé sur les résultats des élections législatives sans quoi il serait une infraction à la démocratie". Mme Hannoune a par ailleurs indiqué que son parti était prêt "à former une union avec tout parti ou institution au sein de l’Etat qui voudront défendre les acquis économiques et sociaux de la Nation, rejette l’ingérence étrangère et est prêt à unifier les rangs en respectant les positions des autres partis".

Riad
Dimanche 3 Juin 2012 - 11:21
Lu 308 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+