REFLEXION

Vers des législatives anticipées en février 2012

LA DATE DE CES ELECTIONS DEVRAIT ETRE ANNONCEE PROCHAINEMENT PAR LE PRESIDENT BOUTEFLIKA

En marge de la Première réunion de la commission nationale chargée de la préparation des législatives qui se tiendra aujourd’hui mercredi , plusieurs sources proches de l’exécutif et de l’APN renforcent de plus en plus l’hypothèse de la tenue d’élections législatives avancées ,qui se tiendra selon les mêmes sources en février 2012 et le prochain Parlement sera installé le 5 mars au plus tard .Mais tout cela dépendra bien sûr du souhait du président de la République, à qui revient le dernier mot.



Vers des législatives anticipées en février 2012
Le gouvernement entamera mercredi 7 décembre la préparation de ce scrutin, avec la tenue de la première réunion de la commission nationale chargée de la préparation de ces législatives, a t on appris . Cette première réunion sera consacrée aux aspects matériels et financiers du prochain scrutin législatif. La date de ces élections devrait être annoncée prochainement par le président Abdelaziz Bouteflika.La tenue de la première réunion de la commission nationale chargée de la préparation des législatives intervient alors que le Parlement procède au vote de la nouvelle loi sur les partis politiques. Une fois cette loi adoptée, le ministère de l’Intérieur devrait rapidement agréer de nouveaux partis  politiques afin de leur permettre de participer au prochain scrutin législatif, selon nos sources. La commission nationale chargée de la préparation des prochaines législatives, qui est présidée par le premier ministre Ahmed Ouyahia, est composée de représentants de plusieurs ministères. Elle est constituée de cinq sous commissions. La première réunion se tiendra sous la présidence du secrétaire général du gouvernement Ahmed Noui, en présence d’Abdelazi Belkhadem, représentant personnel du président de la République, et des représentants du ministère de la Défense.Le scrutin législatif initialement prévu au printemps 2012 pourrait être avancé de trois mois et se tenir en février prochain pour l’élection d’un nouveau Parlement afin de concrétiser le projet de révision de la Constitution annoncé en avril dernier par le président Abdelaziz Bouteflika dans son discours à la Nation. « Le président Bouteflika envisage la tenue d’élections législatives anticipées afin de permettre l’élection d’un nouveau Parlement à qui il confiera le projet de révision de la Constitution », expliquent nos sources. Dans le même sillage,  les déclarations du ministre de l’Intérieur , Dahou Ould Kablia, et les informations qui circulent dans les coulisses du Palais du gouvernement renforcent de plus en plus l’hypothèse de la tenue d’élections législatives avancées.. Une source proche de l’exécutif a confié au journal électronique TSA que la date des prochaines élections a effectivement fait l'objet de discussions au sein du gouvernement. Il  évoque « un consensus sur l’opportunité d’avancer la date des prochaines législatives ». Le souci est technique, selon lui. « Le président veut faire adopter la nouvelle Constitution dans les meilleurs délais. De même, un vice président de l’APN appuie la thèse des législatives anticipées : « Selon les informations,  le prochain Parlement sera installé le 5 mars », affirme t il. Mais tout cela dépendra du souhait du président de la République, à qui revient le  dernier mot. 

Riad
Mercredi 7 Décembre 2011 - 10:53
Lu 1038 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+