REFLEXION

Vendeur de sachets, une profession pour enfants…



Vendeur de sachets,  une profession pour enfants…
Ils sont très jeunes et devraient être sur les bancs d’écoles malheureusement ils sont là  à longueur de journée dans les marchés et on les voit souvent en train de courir ou trainant le pas en fin de journée car ils sont surexploités, parfois par des parents souvent dans le besoin. Qu’il pleuve ou qu’il vente, qu’il fasse chaud ou qu’il fasse froid, ces bambins se bousculent parfois et se disputent entre eux pour vendre leurs sachets. D’après certains témoignages, une minorité sont exploités par les pickpockets pour repérer de potentiels « clients » et font même parfois le sal bouleau à leurs places, en contre partie d’un petit pourboire bien sur. Beaucoup de ces enfants finissent dans la délinquance à cause des rudes conditions dans lesquelles ils grandissent. D’autres voudraient bien s’en sortir dans cette vie et savent qu’ils ne peuvent pas vendre des bourses toute leur vie. Ne faudrait-il pas supprimer ce « job » et offrir à ces enfants quelque chose de plus sure et surtout un avenir dans un milieu plus saint. Ces enfants grandissent dans la violence sachant qu’ils ne font que se battre tout le temps pour s’arracher les clients, ils en viennent parfois aux mains pour un sachet de pas plus de 5 dinars, imaginons ce qu’ils pourraient faire pour quelque chose qui a plus de  valeur ! Il faudra réagir car un bambin ne peut pas et ne doit pas faire vivre une famille, il a besoin de jouer, d’étudier, de vivre convenablement pour s’épanouir. Entre temps, ils sont des milliers en Algérie qui chaque matin au lieu d’aller à l’école se lèvent le matin de bonheur pour aller vendre des sachets. Nos responsables et nos élus accepteront-ils cette situation pour leurs enfants? Ils devraient débattre de ce fléau au niveau national, chaque soir avant de dormir, ils devraient y penser…                    

Mihoub
Mardi 6 Mars 2012 - 11:16
Lu 320 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par benslimane le 08/03/2012 03:18
b jourv la vie est dure .il vaudrait mieux a cet enfant de vendre des sachets mieux qu ils tendent la main pour mendier .car on les voit de nos jours a coté meme des mosquées ils ne benificient d aucune charité demandée .qu on les laissent tranquilles ces pauvres .ils travaillent du halal ils ne volent pas .

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+