REFLEXION

Vaut mieux mourir au hadj



Moul Firma sur le chemin du retour, à l’aéroport d’Alger, son départ s’est coïncidé avec celui des pèlerins de la Mecque. Sur place, il fait connaissance avec un imam à la mosquée d’El Mohammadia, qui lui a indiqué qu’il se rendait aux Lieux Saints de l’Islam dans le cadre de la mission nationale du Hadj, pour prodiguer conseils et orientations aux hadjis. Cependant, l’imam a avoué que sa mission est difficile, vu que la majorité des hadjis sont des personnes âgées, souvent atteintes de maladies chroniques. Moul Firma s’est demandé pourquoi les gens attendent la limite de leurs vies pour effectuer le pèlerinage saint.

Réflexion
Lundi 10 Octobre 2011 - 10:55
Lu 276 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+