REFLEXION

VOIRIE A ORAN : L’état lamentable des rues de « Petit Lac »



A Oran, il suffit de quelques pluies orageuses pour mettre à nue l’état de dégradation de la chaussée. Dans le quartier de Petit Lac, appelé aussi Haï Dhaya, relevant du secteur urbain Ibn Sina, la réalité est tout autre puisque les rues et ruelles de presque tous les ilots offrent un autre spectacle avec ces nids de poule et ces tranchées béantes, ravinées par les pluies torrentielles enregistrées ces derniers mois. La population vit cette situation avec amertume alors que cette cité populaire et à forte concentration humaine, a bénéficié d’un important projet de rénovation du réseau d’assainissement, mettant fin aux eternels problèmes de débordement des eaux usées. Quelques voies ont été réhabilitées aux alentours de la cité et notamment près de la grande mosquée, mais à l’intérieur la situation est catastrophique. Et pour cause, ces flaques d’eau qui éclaboussent les piétons au passage des voitures et ces trous assez profonds que les automobilistes essaient d’éviter en gênant les autres usagers. Les écoliers surtout, pataugent dans la boue pour faire le chemin entre le domicile familial et l’école. Il en est de même du marché couvert et de l’esplanade abritant de nombreux commerces. Alors, l’on est en droit de se poser une question que les citoyens ressassent après chaque orage: pourquoi la chaussée n’est-elle pas entretenue depuis des années ? Il est vrai qu’à Oran, les habitants sont habitués à voir ces tableaux où la boue envahit parfois les cours d’écoles, comme à El-Barki. Dans un passé récent, les inondations menaçaient les habitations dans certaines agglomérations rurales ou la trémie de la Cité Djamel, par exemple. Les malfaçons ont du être corrigées par d’autres travaux aussi coûteux pour la collectivité. Ailleurs ce sont les trottoirs et le revêtement des allées qui sont en train d’être refaits avec plus de sérieux. Dans le secteur urbain d’Es-Seddikia et notamment dans les cités de Bon Accueil et Carteaux, si le secteur de l’hygiène a connu une nette amélioration, l’état de  la chaussée est déplorable dans presque toutes les rues et ruelles. 
                                               
 

Medjadji. H
Mercredi 23 Janvier 2013 - 00:00
Lu 546 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+