REFLEXION

VISITE EN ALGERIE DU VICE-PRESIDENT DU NIGERIA : Un revers pour le makhzen

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu, hier à Alger le vice-président du Nigeria, Yemi Osinbajo, en visite officielle de deux jours en Algérie dans le cadre de consolider les relations bilatérales algéro-nigériane.



L'audience s'est déroulée en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et du ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, selon la même source. La visite de deux jours qu’effectue en Algérie le vice-président du Nigeria, Yemi Osinbajo depuis lundi est un cinglant revers pour le Maroc et son Makhzen. Cette visite intervient après celle effectuée au début de ce mois par le roi du Maroc, Mohamed-VI au Nigeria. Le Maroc et le Nigeria, avaient annoncé à l’issue de cette visite, le lancement de l’extension du projet de gazoduc West African Gas Pipeline (WAGP) du Nigeria jusqu’à l’Europe via le Maroc. Ce gazoduc relie actuellement le Nigeria au Bénin, Togo et au Ghana. Il s’agit de le prolonger jusqu’au Maroc puis jusqu’à l’Europe. Toutefois, le vice-président du Nigeria qui a été reçu ce mardi par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé que l’Algérie et le Nigeria sont liés par des relations historiques fortes, consolidées par les différents accords établis dans le cadre de la Haute commission bilatérale algéro-nigériane ». Il a rappelé ainsi les projets communs en l’occurrence la route transsaharienne Alger-Lagos, le gazoduc transsaharien, reliant le Nigeria à l’Europe via l’Algérie et la liaison par fibre optique Alger-Abuja. M. Osinbajo a indiqué que la rencontre avec le président Bouteflika a été aussi l’occasion de discuter de la coopération algéro-nigériane dans les « domaines politique et de lutte contre le terrorisme ». « Le président Bouteflika a exprimé son soutien au Nigeria dans sa lutte contre le terrorisme et le radicalisme », a conclu le responsable nigérian dont le pays fait face au groupe terroriste Boko Haram. Pour rappel, le Nigeria est pour l’indépendance du peuple sahraoui et son autodétermination.

 

Ismain
Mercredi 14 Décembre 2016 - 20:10
Lu 1694 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-01-2017.pdf
3.03 Mo - 18/01/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+