REFLEXION

VISITE DU MINISTRE DE LA SANTE M. ABDELMALEK BOUDIAF A CHLEF : ‘’Les défaillances doivent disparaitre’’

‘’Les défaillances doivent disparaitre, une nouvelle stratégie et une carte pour que le secteur de la santé redevient un modèle, il est à la veille de grands changements avec un mouvement de responsables’’, c’est ce qu’a déclaré l'hôte de la wilaya de Chlef, M. Abdelmalek Boudiaf, Ministre de la santé et de la réforme hospitalière.



Dès son arrivée à Chlef, le ministre, à la tête d’une importante délégation se dirige immédiatement vers l’hôpital Zighout Youcef de Ténès dont la couverture sanitaire s’étend à 10 communes. Le service chirurgie dentaire a effectué 858 consultations et 1 102 extractions. Pour les interventions chirurgicales, le nombre effectué est de 1200 en chirurgie générale, 550 en Orthopédie Traumatologie et 604 en Gynécologie obstétrique. Lors de la visite des services de l’hôpital Zighout Youcef, c’est au niveau de la pharmacie que le ministre s’est enquis de l’utilisation du logiciel de stocks pour la gestion du médicament. A l’entrée, il discute avec une infirmière de faction dans le couloir d’entrée pour la réception des malades, ce qui est nouveau. Il lui demande depuis quand le poste a été mis en place et lui explique qu’il vient d’envoyer une lettre contenant des instructions en ce sens. Il rassure les contractuels qui ne sont pas payés depuis onze mois et dont les contrats sont arrivés à expiration fin décembre 2013, en leur demandant d’aller travailler. La réunion qui a suivi  au niveau du siège de wilaya a regroupé l’exécutif avec les chefs de daïra et les P/APC de la wilaya. Le ministre rappelle que sa visite fait suite à celle du premier ministre et au programme  et la presse, tracé en ce qui concerne le développement de la santé. Il rappelle que la visite lui a permis de contrôler l’état d’exécution des instructions qui ont été transmises aux directeurs de wilaya et qu’il y a deux grands problèmes, la gestion et l’organisation et que le secteur est à la veille de grands changements avec un mouvement des responsables du secteur. Nous avons constaté, a-t-il dit, qu’ils ne veulent pas s’intégrer dans le changement préconisé, à savoir, conjuguer leurs efforts et s’impliquer pour redresser le secteur et réunir toutes les conditions permettant une meilleure prise en charge du malade.« Nous allons changer les esprits, préparer un bon environnement, les moyens et la feuille de route, nous allons demander aux gens de faire uniquement leur travail ». Concernant le préfabriqué, nous avons installé une commission d’évaluation des hôpitaux en préfabriqué pour déterminer où l’on doit intervenir et Chlef est concernée. Concernant les préoccupations du wali de Chlef, le ministre assure les demandes. Les infrastructures de la santé au niveau des daïras passeront de 60 à 100 lits. Un accélérateur va être ramené à Chlef, à charge localement de préparer le bunker qui doit l’abriter.

Della.A
Samedi 1 Février 2014 - 17:36
Lu 374 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+