REFLEXION

VISITE DE TRAVAIL DU MINISTRE DE LA PECHE A AIN TEMOUCHENT : Le secteur de la pêche dans tous ses états

M. Sid Ahmed Ferroukhi, ministre de la pêche et des ressources halieutiques a débuté, dans la matinée du 18 mai 2013, sa visite d'inspection et de travail à la wilaya d'Ain-Temouchent, par la visite du port de pêche de Béni Saf où il a inauguré une salle de soins, composée d'un médecin et de deux infirmières chargés de recevoir les professionnels de la mer aux fins de consultation médicale et éventuellement un dépistage au profit de cette corporation.



VISITE DE TRAVAIL DU MINISTRE DE LA PECHE A AIN TEMOUCHENT : Le secteur de la pêche dans tous ses états
Là, M. le ministre a installé des délégués sociaux chargés de suivre et exécuter les dispositions de la protection sociale des gens de la pêche et celles de la retraite. Ensuite, il  s'est entretenu avec les professionnels de la pêche qui ont soulevé la saturation de l'accostage au niveau du quai du port , la cherté et la rareté des pièces de rechanges destinées à leurs embarcations de pêche et  aux activités de pêche, avant de s'informer sur l'étude de la réalisation  d'une halle à marée  s'étendant sur une superficie de 600 mètres carrés  devant répondre aux normes internationales. Ce projet  qui sera réalisé à la place de la pêcherie actuelle, s'inscrit dans le cadre de la modernisation des capacités de stockage et commercialisation des produits de la pêche avec la réunion de toutes les conditions d'hygiène, de salubrité, de contrôle vétérinaire ect... une fois que le ministère de tutelle donne l'aval quant au lancement de l'exécution de ce projet. Le cortège ministériel s'est rendu ensuite  à la ferme aquacole (AQUA SOL) située dans le littoral de la commune de M'Said, qui est récemment dans la phase de production pour commercialiser ses produits durant ce mois de mai 2013. Cette ferme aquacole s'étend sur une superficie  de 3,5 hectares avec une production annuelle  d'une quantité de  1.000 tonnes annuellement répartie en poissons blancs,  loup de mer, dorade, carpe royale…) , et employant plus de 130 ouvriers permanents et une centaine d'ouvriers  temporaires. Là, M. le ministre a reçu toutes les explications sur le fonctionnement et des différentes installations de production, de conditionnement de froid, l’écloserie, le respect de la taille marchande …ect. Rappelons que cette ferme aquacole a importé  une quantité de 300.000 alevins de daurade, 300.000 autres alevins de loup de mer  et 50.000 maigres aux fins de reproduction. Cette visite ministérielle a été clôturée par une conférence de presse animée par le premier responsable de la pêche et des ressources halieutiques  qui a déclaré que sa première visite lui a permis de s'enquérir sur l'état du port de Bouzedjar, la production halieutique, la situation sociale et professionnelles des gens de la mer, et que la modernisation et l'amélioration de la production halieutique rentre dans le cadre de l'exécution du projet du Président de la République. M. Sid Ahmed Ferroukhi nous a déclaré que pour développer  et améliorer le secteur de la pêche et des ressources halieutiques, au plan production et qualité, le ministère a mis en place  cinq éléments structurants, le premier est à aménager les zones de pêche, le deuxième  en la réunion de  toutes les conditions nécessaires pour la bonne gestion des ports de pêche, le troisième en la mise en place des circuits de commercialisation , le quatrième : la création des métiers structurés, et le cinquième en dispositifs transparents . Concernant les problèmes  socioprofessionnels dont se plaignent les gens de la mer, M. le ministre a affirmé que ces derniers doivent s'organiser et poser tous les problèmes au plan local ou central où ils seront solutionnés dans le cadre des lois de la République, et les services du ministère procèdent à l'installation des délégués sociaux de la CNAS et de la CNR au niveau des 14 wilayas du littoral du pays.  Quant à la pollution qui se répercute négativement sur la production et la qualité du poisson dans certaines régions, M. le ministre a répondu que ce problème est pris en charge pour étudier d'une manière scientifique sur le terrain avec tous les ministères concernés, et qu'au niveau de chaque wilaya du littoral, il sera créé un centre d'observation pour cibler les facteurs naturels et artificiels qui polluent le littoral et  nuisent à la reproduction halieutique. Cette étude ayant pour objectif de savoir le problème de la mer et trouver une solution adéquate. Il a annoncé qu'un nouveau programme d'aquaculture marine sera lancé durant le 2ème semestre de l'année en cours 2013. En clôturant cette conférence de presse, le ministre a affiché sa satisfaction quant aux efforts déployés par les autorités de la wilaya et les responsables du secteur de la pêche et des ressources halieutiques qui se sont soldés sur le terrain par des résultats positifs.                                                                                         

B.Abdelgheffar
Lundi 20 Mai 2013 - 08:26
Lu 246 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+