REFLEXION

VISITE D’INSPECTION DU WALI A AIN EL TURCK : Inauguration du centre d’enfouissement technique d’El Ançor

M. Abdelmalek Boudiaf, wali d’Oran, à la tête d’une importante délégation dont les directeurs de l’exécutif continuant ses sorties sur le terrain a effectué une visite d’inspection au niveau de la daïra d’Aïn El Turck où il fut chaleureusement accueilli par le chef de daïra, M.Actouf, et les autorités locales.



Cette visite sur le terrain a conduit la délégation officielle sur le site Haï Bensmir où le premier responsable de l’exécutif a procédé à la remise des clefs de 50 logements LSP sur les 245 à leurs bénéficiaires. Questionné par nos soins sur le revenu et le coût du logement F3 dont il a bénéficié, celui-ci avança que le logement lui a coûté la bagatelle de 250 millions de cts avec un prêt de 110 millions de la Cnep-Banque. Sur le terrain le wali a pu constater que la ville d’Aïn El Turck souffre d’un véritable déficit en matière de gestion et d’initiative et même d’imagination des responsables locaux, du moment qu’il a été surpris d’apprendre que seuls 15% de l’enveloppe allouée au développement de la commune en 2010 ont été consommés. Il n’a pas manqué à cet égard de relever que le retard dans le lancement des opérations inscrites est imputable à un manque de volonté de l’administration publique locale « l’Etat a mobilisé des fonds pour l’amélioration du cadre de vie des citoyens. Des études ont été réalisées et les projets ficelés, notamment celui de l’aménagement de la route reliant la commune de Bousfer à la plage, un tronçon de 3km pour le quel une enveloppe budgétaire de l’ordre de 19.950 millions de DA a été débloquée. Dans la même commune, à Bousfer, le wali a lancé le projet de la réalisation d’un groupe scolaire de 12 classes dans un délai de 6 mois et qui a nécessité la cagnotte de 56 millions de da y compris les logements de fonction. Le wali a rendu visite à la commune d’Ançor où il a inauguré le centre d’enfouissement technique de ce site balnéaire d’un volume de 1 million de m3 pour une durée de 20 ans et pour lequel une enveloppe budgétaire de 320 millions de DA a été débloquée et qui emploie 45 jeunes de la commune dans le cadre du filet social. Dans le même ordre d’idée M. Boudiaf a souligné que dorénavant, l’accent sera mis sur les opérations encore en souffrance avant de penser à en retenir de nouvelles : « occupez-vous des restes à réaliser et vous verrez que la situation s’améliorera », a-t-il dit lancé en direction des responsable et des élus de la commune. Dans le même sillage le wali la constaté les retards enregistrés dans le lancement de 4 opérations d’investissement et d’équipement retenus dans le plan de développement. Ces opérations, un reste à résilier selon de nombreuses sources, devaient être sur instruction du wali lancées incessamment mais en raison du retard dans le traitement des dossiers par les administrations elles sont restées au stade à réaliser. M .Boudiaf n’a pas manqué, à ce titre, de rappeler qu’il poursuivra ses visites d’inspection sur le terrain pour constater de visu d’une part le respect de ses instructions et, de l’autre, le répondant de l’administration publique décide à sortir de sa torpeur. Le wali d’Oran a réitéré qu’il continuera ses sorties sur le terrain pour s’enquérir sur l’état des études réalisées et les projets ficelés et qu’il est inconcevable qu’ils restent au fond des tiroirs. « Une opération inscrite doit être menée à son terme », a-t-il martelé.

N.Bentifour
Samedi 5 Mars 2011 - 11:16
Lu 762 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+