REFLEXION

VISANT LA STABILITE DE L'UNIVERSITE "IBN-KHALDOUN" DE TIARET : Le recteur Mederbel Khalladi, met fin à la grève des enseignants

Suite à un préavis de grève signé par le bureau de l'UNEA qui dénonce ouvertement des dysfonctionnements au niveau de la Faculté des Lettres et des Langues et plus précisément au niveau du département de la langue française, le recteur de l'université "Ibn-Khaldoun" de la ville de Tiaret a fait réunir en urgence le staff de la faculté susmentionnée



En effet, et après plus de 3 heures de discussion lors de la réunion nourrie d'un débat très profond, cette dernière s'est soldé par un consensus visant la stabilité de l'université "Ibn-Khaldoun" et l’arrêt de la grève avec reprise des cours hier mercredi 25 février 2015, et pour éclairer l'opinion publique sur cet "éphémère" problème qui a secoué durant quelques heures le département de langue française, le journal "Réflexion" et en exclusivité a été sollicité à prendre part au débat qui a eu lieu au siège du Rectorat en présence de monsieur Mederbel Khalladi recteur ainsi que le doyen de la faculté et quelques professeurs et en synthèse, le mobile de la grève serait lié à la désignation d'une professeure et à l'unisson ils ont brandi un slogan "nous ne voulons pas que cette professeur enseigne au département de français"  et après un rappel du parcours de cette enseignante qui a été réhabilitée en ses fonctions avec un très lourd dossier le recteur dira "personne n'a le droit d'exclure un professeur et cette professeure gardera sa charge statutaire de quatre heures au niveau du département d'anglais et ne rejoindra pas celui de français". Une décision qui a été vivement applaudie par le staff de la faculté des langues ainsi que les représentants des étudiants dont les membres du bureau de l'UNEA et en aparté l'on apprend qu'une conférence régionale des universités de l'Ouest aura lieu le 7 mars à Tlemcen c'est un espace de concertation, de documentation et en expertise des offres de formation et M. le Recteur nous a promis l'habilitation de la filière anglais en raison de l'existence des infrastructures à Tiaret et aussi du nombre important d'étudiants inscrits à l'université de Mostaganem.          

Abdelkader Berrebiha
Mercredi 25 Février 2015 - 19:26
Lu 327 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+