REFLEXION

VIOLENCE DANS LES STADES : La DGSN lance une campagne de sensibilisation

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a lancé une campagne de sensibilisation pour inciter les supporters à faire preuve de fair-play, à l'occasion du coup d'envoi de la nouvelle saison footballistique 2015-2016, le week-end dernier.



Cette initiative, lancée sur le site internet de la Direction générale de la sûreté nationale et ses pages sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, a pour but d'appeler "les supporters à faire preuve de sportivité et rejeter toutes sortes de violences dans les stades, d'autant que la réussite de la saison sportive y va du comportement exemplaire que doit véhiculer le supporter à l'intérieur et en dehors des stades algériens", explique la DGSN dans un communiqué. Sur Facebook, la page de la DGSN a récolté plus de 457.000 "J’aime" et le "post" anti-violence dans les stades a suscité un large débat entre les internautes dont plusieurs ont applaudi cette initiative et critiqué ceux qui ont "transformé les gradins en arènes de combats" qui finissent des fois par provoquer mort d’homme, comme ce fut le cas la saison dernière avec le décès tragique de l’attaquant camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé.  Sous le titre "Le fair-play est un comportement civique", la DGSN énumère une série d’interdits dans les stades : présence de mineurs s’ils ne sont pas accompagnés, produits pyrotechniques, armes, animaux ou encore laser et banderoles à connotation politique, raciste, raciale, religieuse ou idéologique. "Le soutien de la Sûreté nationale au sport est une louable initiative qui mérite tous les encouragements", écrit un internaute sous le pseudonyme de Nacer Ben, alors que Khaled Khaled regrette l'"incivisme de certains supporters qui n’ont pas leur place dans les stades". Mais pour d'autres, ces interdits sont restés lettre morte puisqu'à chaque week-end, c'est les mêmes scénarios de violences qui se répètent. La DGSN a également mis au service des citoyens et supporters un numéro vert (15 48), 24 heures/24 et 7 jours/7 pour dénoncer tout acte pouvant nuire à la quiétude des Algériens, réitérant au passage "son appel au respect du code de la route et aux règles de la sécurité routière pendant les déplacements".

Ismain
Dimanche 16 Août 2015 - 16:56
Lu 117 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+