REFLEXION

VILLE NOUVELLE DE BOURMADIA : Le transport s’enfonce dans la crise



VILLE NOUVELLE DE BOURMADIA : Le transport s’enfonce dans la crise
Les habitants de la ville nouvelle de Bourmadia, sont persuadés que leur salut ne viendra que du chef de l’exécutif de la wilaya, puisqu’ils ne font plus confiance aux responsables de la direction des transports, qu’ils ne répondent plus aux doléances des citoyens. Les habitants de la ville nouvelle de Bourmadia, n’arrivent plus à savoir à quel saint se vouer. Le transport étant un problème qui persiste depuis fort longtemps notamment sur la ligne de Bourmadia-centre ville de Relizane. En effet, selon les témoignages recueillis, les habitants souffrent énormément de ce problème qui n’arrive pas à trouver une solution devant soulager les usagers du transport urbain. Avec l’arrivée de l’été, les choses se sont empirées du fait que la majorité des transporteurs préférant le gain facile se sont mis à la disposition des vacanciers pour leur assurer le transport vers les plages de la wilaya de Mostaganem sans aucune autorisation, ni un programme, encore moins un planning devant maintenir un service minimum pour les habitants de la ville nouvelle. Pire encore, de retour des plages, ces transporteurs ne regagnent pas leur lieu de travail, ils louent leurs autobus à des cortèges nuptiaux sans aucun état d’âme. Et toute cette mascarade, au vu et au su de la direction des transports et des responsables concernés sans que ces derniers ne daignent bouger le petit doigt pour sévir. Devant ce dilemme, la majorité des habitants, étant issue d’une classe tout juste moyenne, se voit dans l’obligation de louer les services des clandestins pour rallier le centre ville à des tarifs exorbitants allant de 100 à 150 dinars la course. En cette canicule, et devant l’anarchie qui prévaut dans le secteur des transports, et l’inexistence totale d’une carte des transports urbains, les habitant dénoncent encore une fois, le mutisme et le silence incompréhensibles des responsables en charge du secteur des transports et interpellent Monsieur le Wali, à intervenir afin de mettre un terme à cette situation qui n’a que trop perdurer.

B.Nacer
Lundi 12 Juillet 2010 - 00:01
Lu 705 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+