REFLEXION

VILLAGE EL MOHGOUN : Les collégiens endurent le calvaire



Dépourvus de transport scolaire, les collégiens du village El Mohgoun, en compagnie de ceux du cap Carbon  qui relèvent de la municipalité d'Arzew, à une  quarantaine de kilomètres à l'est d’Oran, endurent le calvaire quotidiennement. En effet, les élèves issus de ces localités parcourent plusieurs kilomètres pour rejoindre les bancs du lycée et CEM au chef  lieu de la daïra d’Arzew ». Les comités et les parents d’élèves de ces villages ont, à maintes reprises, réclamé aux autorités locales d’assurer le transport scolaire pour mettre fin à ce problème épineux qui touche notamment leurs enfants. Mais, jusqu’à aujourd’hui, aucune suite n’a été donnée à leur doléance. Selon un parent d’élève, même le transport privé accuse un manque flagrant  au  cap Carbon. Cette situation empire de jour en jour, surtout pendant la saison hivernale. Les parents, eux-aussi,  sont confrontés à un vrai calvaire, celui d'assurer les frais de transport pour leurs enfants, chaque jour. « Le transport scolaire est un moyen indispensable pour assurer l’arrivée de nos enfants, à l'heure à l'école, et de rentrer tôt, le soir, en toute sécurité », nous a déclaré un parent d’élève. À cet effet, les parents d'élèves lancent un appel d'urgence aux responsables concernés, afin d'assurer le transport scolaire pour leurs enfants dans les plus brefs délais.               

Medjadji. H
Samedi 26 Janvier 2013 - 00:00
Lu 237 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+