REFLEXION

VILLAGE AGRICOLE « IDRI EL AFFIFI » - AIN TEMOUCHENT : Les habitants interpellent les autorités locales



Les représentants des habitants du village agricole « Idriss El Affifi » , au nombre de 70 habitants,  distante de 4 kilomètres du chef-lieu d’Ain-Temouchent   et   relevant administrativement de la commune d’Ain-Temouchent, viennent de saisir par le bais de la presse écrite activant à travers la wilaya , par une pétition collective dont le journal a reçu une copie,  les autorités locales de la wilaya d’Ain-Temouchent d’intervenir pour  mettre fin à  leur calvaire marqué, selon eux, par le manque de transport scolaire. Ce qui a contraint journellement à leurs enfants de parcourir une dizaine de kilomètres, pour rejoindre leurs établissements scolaires implantés à Ain-Temouchent le matin et les quitter le soir pour rejoindre leurs domiciles paternels à la merci des conditions climatiques notamment en période hivernale , durant lesquelles leurs parents se trouvent dans l’obligation de faire appel  aux taxieurs clandestins ou officiels de transporter leur progéniture à des  courses exorbitantes, et parfois , ces derniers ne veulent plus emprunter la route reliant leur village à la ville d’Ain-Temouchent en raison de sa dégradation   et son impraticabilité. La lettre collective fait état également qu’ils sollicitent l’intervention des responsables de la wilaya afin que leurs habitations rurales soient alimentées en gaz de ville, la réalisation d’un centre de santé, d’une mosquée sans exclure la dégradation de l’environnement alourdie par l’absence de conditions d’hygiène marquée par la présence des immondices nuisant à leur santé et celle de leurs enfants. Ces derniers concluent leur lettre en demandant la création des conditions de distraction, de loisirs sportifs ainsi que le renforcement des postes d’emploi dans l’agriculture car, selon eux, l’agriculture est leur source de vie et d’enrichissement éternel. L’amélioration des conditions de vie de ces habitants les stabilise dans leur village agricole et  leur épargne  l’exode vers la ville d’Ain-Temouchent, comme ils l’ont précisé dans leur lettre.    

B.Abdelgheffar
Lundi 18 Mars 2013 - 09:12
Lu 175 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+